Publicité

QUESTION D'ACTU

Comment reconnaitre ?

Un trouble de la personnalité est un trait de caractère rigide et permanent quelles que soient les circonstances

Lorsque les pensées, les comportements et les relations avec les autres deviennent difficiles et compliqués, il peut s'agir d'un trouble de la personnalité. Le reconnaître n’est pas si simple et prend parfois du temps.

Un trouble de la personnalité est un trait de caractère rigide et permanent quelles que soient les circonstances andreyuu/epictura

  • Publié 15.01.2018 à 13h42
  • |
  • |
  • |
  • |


Tout le monde a un ou quelques traits de personnalité que chacun n’apprécie pas forcément, mais dans un trouble de la personnalité, ces traits sont rigides et envahissant, si bien qu’ils amènent de la souffrance ou nuisent à l’adaptation et au fonctionnement dans différentes situations.
Les troubles de la personnalité résultent d’une utilisation persistante et inadaptée de stratégies ou de comportements adaptatifs qui peuvent être utiles pour la survie de l’espèce (évitement, résistance, agression, isolement…). Alors que la personne normale utilise une de ces stratégies de façon adaptée, en réponse à une situation particulière, celle qui souffre d’un trouble de la personnalité les utilise en permanence, de façon rigide et compulsive, même lorsque ces stratégies sont clairement désavantageuses. 

Le trouble de la personnalité pose problème

Il existe de nombreux troubles de la personnalité, tous cités dans le « Manuel de diagnostic et de statistiques des maladies mentales », le DSM, la bible des psychiatres. Dans tous les cas, que ce soit en cas de personnalité limite, paranoïaque, antisociale ou narcissique, il existe toujours un fonctionnement psychique diffèrent qui nuit profondément aux relations avec les autres et à l'adaptation à l'environnement.
Le trouble de la personnalité entraîne toujours une souffrance pour la personne mais aussi des difficultés à s'intégrer professionnellement, ou à maintenir une relation affective sur la durée, que ce soit en couple ou en amitié. Il en résulte une souffrance, une dépression, de l’anxiété…

Il existe différents troubles de la personnalité

Le langage courant fait la part belle aux personnalités dites borderline, obsessionnelles ou paranoïaques, même si cela ne correspond le plus souvent qu’à des traits de personnalité et pas de vrais troubles. Les personnalités pathologiques suivantes sont les plus courantes :
• La personnalité paranoïaque est caractérisée par une méfiance soupçonneuse envers les autres dont toutes les intentions sont interprétées comme malveillantes.
• La personnalité antisociale est caractérisée par un mépris et une transgression des droits des autres.
• La personnalité limite (borderline) est caractérisée par une impulsivité marquée et une instabilité des relations interpersonnelles et des affects.
• La personnalité narcissique est caractérisée par des fantaisies ou des comportements grandioses, un besoin d'être admiré et un manque d'empathie.
• La personnalité histrionique est caractérisée par des réponses émotionnelles excessives et une quête permanente de l'attention d’autrui.
• La personnalité obsessionnelle est caractérisée par une préoccupation permanente de l'ordre, de la perfection et un contrôle permanent de l’environnement.
Mais il existe d’autres personnalités pathologiques (schizoïde, évitante…).

Qu'est-ce qui différencie un trouble de la personnalité des autres maladies psychiatriques ?

Les troubles de la personnalité apparaissent en général au moment de l'adolescence ou chez l’adulte jeune. Contrairement à la dépression ou au trouble bipolaire par exemple, ils sont durables, rigides, et persistent dans tous les domaines de la vie, que ce soit sur le plan personnel, professionnel, familial ou social.
Même si chaque trouble a ses propres symptômes, certains signes sont communs à tous et permettent de faire la différence avec d’autres maladies psychiatriques :
• Les troubles de la pensée,
• Les réponses émotionnelles inadaptées à une situation,
• Les difficultés relationnelles avec les autres,
• La difficulté à contrôler ses pulsions et son comportement.

Comment faire le diagnostic ?

Même pour un psychiatre, le diagnostic d'un trouble de la personnalité n'est pas toujours facile et prend souvent plusieurs années.
Si vous avez une tendance à être un peu dépendant, évitant, obsessionnel, ou narcissique, c'est sans doute que vous êtes tout à fait normal. En revanche, si cela entraîne des problèmes dans votre vie et une souffrance, il est préférable de consulter.
Pour les médecins, les traits de personnalité ne sont considérés comme des critères diagnostiques que lorsqu’ils sont rigides et inadaptés et qu’ils nuisent au fonctionnement social, professionnel ou familial.
C’est cette inflexibilité qui distingue la personne qui souffre d’un trouble de la personnalité de celle qui présente aussi des modalités durables de fonctionnement, mais dont es traits de personnalité sont plus flexibles ou qui est capable de faire évoluer son comportement pour mieux s’adapter à différentes situations.

Ainsi, la stabilité à travers les années et dans différentes situations est un critère diagnostic très important pour le diagnostic de trouble de la personnalité.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité