• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Soins de santé

L'eczéma pourrait être causé par votre microbiote intestinal

Une récente étude menée par des chercheurs franco-américains a mis en évidence la relation entre le microbiote intestinal (ou flore intestinale) et le développement d’allergies cutanées, comme l’eczéma. De quoi ouvrir un nouveau champ de possibilités thérapeutiques.

L'eczéma pourrait être causé par votre microbiote intestinal thongchaipeun/iStock

  • Publié le 26.09.2018 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Le lien entre le changement de composition du microbiote intestinal et le développement de l’eczéma était déjà ressorti des recherches épidémiologiques mais sans véritable explication. Pour la première fois, cette relation est explicitée. Cette étude a été menée conjointement par des chercheurs français et américains, sous la direction de deux chercheurs du CNRS, dont le résultat a été publié dans la revue PNAS.

Le microbiote intestinal, un système immunitaire essentiel

Le microbiote intestinal est composé d’une multitude de micro-organismes et situé dans notre tube digestif. Leur organisation est très équilibrée et contribue au bon fonctionnement du système digestif et du système immunitaire. Mais des traitements médicaux, un stress prolongé ou encore une mauvaise alimentation peuvent en déséquilibrer sa composition et affecter notre capacité à nous défendre contre les mauvaises bactéries.

Les chercheurs ont effectué leur test sur des souris dépourvues du gène MAVS, qui joue un rôle essentiel dans la détection des virus par le système immunitaire. Ils ont remarqué chez elles un microbiote intestinal déséquilibré et une forte réaction allergique cutanée. Pour prouver le lien de cause à effet, ils ont transféré le microbiote altéré à des souris dont le microbiote est équilibré. Le résultat a été sans appel : elles ont développé une forte réaction allergique.

Une nouvelle voie thérapeutique contre l’eczéma

En plus de la réaction cutanée, les scientifiques ont observé que la modification du microbiote intestinal rend l’intestin plus fragile, permettant la migration de certaines bactéries intestinales vers la rate et les ganglions et l'augmentation de la sévérité de la réaction allergique cutanée. "Ces résultats mettent en lumière le rôle protecteur inattendu d'une protéine antivirale (MAVS) sur la stabilité de la flore intestinale", décryptent les chercheurs.

Cette découverte amène une nouvelle piste thérapeutique afin d’améliorer les traitements de l’eczéma en ciblant le microbiote intestinal. "Ces données justifient la manipulation du microbiote intestinal en tant qu'intervention thérapeutique chez des sujets à risque de développer une allergie", conclue les chercheurs.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité