Publicité

QUESTION D'ACTU

Une chance sur un million

Un petit garçon survit miraculeusement après s’être empalé le crâne sur une broche à viande

Dans le Missouri, un garçon de 10 ans a miraculeusement survécu après s’être empalé le crâne sur une broche à viande. Son cas relève du miracle.

Un petit garçon survit miraculeusement après s’être empalé le crâne sur une broche à viande Medical News Network/Cliff Erwin

  • Publié 18.09.2018 à 18h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans le Missouri, un État au centre des États-Unis, le petit Xavier Cunningham ne mesure sans doute pas encore sa chance. À 10 ans, il a échappé de peu à la mort alors qu’il s’est empalé par inadvertance le crâne sur une broche à viande.

Selon le journal local KCTV, tout s’est passé alors que le garçon a été attaqué par des guêpes alors qu’il jouait dans une cabane construite dans un arbre de son jardin. En cherchant à fuir les insectes, il est tombé de l’échelle menant à la cabane et s’est empalé le crâne sur une broche à rôtir que ses amis avaient placé dans le sol. Emmené d’urgence à l’hôpital, le garçon a pu être sauvé in extremis par l’équipe médicale, qui a passé des heures à préparer l’intervention.

Une chance sur un million

Car à ce moment-là, la vie du jeune Xavier était encore sérieusement compromise. Les scanners de son crâne ont montré que la broche a transpercé son visage et s’est logée jusque dans son cou, a déclaré le Dr Koji Ebersole, directeur de neurologie endovasculaire au système de santé de l'université du Kansas, où Xavier a été traité.

La broche est passée tout près de vaisseaux sanguins primordiaux, notamment l’artère carotide et l’artère vertébrale. "Si la broche s’était logée à un millimètre plus près, cela aurait probablement été une blessure insurmontable, a ajouté le spécialiste cité par le site Live Science. Selon les médecins, la broche à rôtir n’est pas non plus passée loin de son cerveau, du tronc cérébral et des principaux nerfs, ce qui aurait pu le laisser paraplégique ou hémiplégique. D’après le Dr Ebersole, Xavier avait "une chance sur un million" que la trajectoire de la broche n’atteigne aucun organe vital, aucun nerf ni aucune artère.

Les médecins ont pu retirer la broche de son crâne

"Comment cette chose pourrait-elle pénétrer si profondément dans cette partie du corps et ne pas toucher quelque chose de critique ? Je ne sais pas comment l'enfant pourrait être aussi chanceux", a-t-il ajouté. Avec une intervention chirurgicale minutieuse, les médecins ont pu retirer la broche de son crâne. Juste un jour après l'opération, Xavier jouait à des jeux Xbox dans son lit d'hôpital et n'avait besoin que d'un pansement sur son visage.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité