Publicité

QUESTION D'ACTU

Avancée médicale

Mélanome: un vaccin anticancéreux est efficace à 100% chez les souris

En travaillant sur des souris, des chercheurs américains ont réussi à mettre au point un vaccin efficace à 100% contre le mélanome et empêchant tout risque de rechute. 

Mélanome: un vaccin anticancéreux est efficace à 100% chez les souris thodonal/iStock

  • Publié 14.09.2018 à 09h22
  • |
  • |
  • |
  • |


Voilà qui pourrait à terme changer la donne pour les personnes souffrant d’un cancer de la peau. En travaillant sur des souris, des chercheurs américains ont réussi à mettre au point un vaccin efficace à 100% et empêchant tout risque de rechute. Les résultats de cette enthousiasmante étude ont été publiés le 27 août dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences.

Les chercheurs de l’Institut de recherche Scripps et de l’Université du Centre Médical du Texas ont passé au crible 100 000 composés chimiques avant d’en trouver un prometteur : le Diprovocim. Ils l’ont ensuite testé sur des souris atteintes d’une forme agressive de mélanome qu’ils ont séparées en trois groupes de huit. 

Le premier a reçu une injection de traitement appelé anti-PD-L1 et une d’ovalbumin, un marqueur destiné à entraîner le système immunitaire à reconnaître la tumeur comme un intrus. Au second, les chercheurs ont donné ces injections ainsi que du Diprovocim afin de stimuler l’action du système immunitaire. Enfin, ils ont gratifié le troisième groupe d’anti-PD-L1 et d’ovalbumin ainsi que d’un composant activant lui aussi le système immunitaire, mais différent du Diprovocim. Résultats : après 54 jours de tests, le premier groupe de souris présentait 0% de taux de survie et le troisième 25% tandis que le second qui avait été traité avec du Diprovocim avait au contraire 100% de chances de s’en sortir.  

D’autres essais pré-cliniques en cours

"Cette co-thérapie a donné une réponse complète dans le traitement du mélanome", s’enthousiasme l’un des chercheurs, Dale Bogger, de l’Institut de recherches Scripps. "Tel un vaccin qui peut entraîner le corps à combattre des pathogènes extérieurs, ce vaccin entraîne le système immunitaire à combattre la tumeur", développe-t-il. Ce traitement fonctionne en stimulant le système immunitaire et en le poussant à produire des cellules spéciales pour combattre le cancer, détaille l’étude. Autre observation des plus encourageantes : les effets positifs du vaccin sont restés même après la disparition du cancer. Ainsi, quand les chercheurs ont essayé de réintroduire la tumeur dans les souris traitées, "cela n’a pas pris (…) car les animaux étaient déjà vaccinés", se félicite Bogger.

En France, les mélanomes cutanés représentent 10 % des cancers de la peau, 3,7% de l’ensemble des cancers et 1,2% des décès par cancer, tous sexes confondus. Par ailleurs, contrairement aux idées reçues, dans 70 à 80% des cas, ils apparaissent sur une peau saine.

Actuellement, Bogger et ses collègues sont en train de réaliser d’autres essais pré-cliniques pour tester le remède qu’ils ont mis au point, essayant d’établir comment il agirait combiné avec d’autres traitements contre le cancer. Si les résultats se révèlent aussi concluants que ceux-ci, des essais sur des humains pourraient bientôt avoir lieu.  

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité