Publicité

QUESTION D'ACTU

La maladie du 18e siècle

Le scorbut est en ville, une maladie mortelle qui n’aurait jamais dû réapparaitre

Cette maladie du 18e siècle potentiellement mortelle réapparait aujourd’hui dans certaines villes des Etats-Unis. Elle est causée par une carence en vitamine C. 

Le scorbut est en ville, une maladie mortelle qui n’aurait jamais dû réapparaitre Mukhina1/iStock

  • Publié 19.08.2018 à 19h24
  • |
  • |
  • |
  • |


C’était la maladie des marins qui partaient pour de long voyages et elle revient aujourd’hui dans nos villes. Le scorbut était célèbre au 18ème siècle, il a été la cause du décès de milliers de marins, partis en expédition pendant des mois.

C’est une carence en vitamine C qui en est à l’origine, vitamine que l'on trouve dans les fruits et les légumes. Aujourd’hui, ce sont les régimes alimentaires décousus des citadins qui en sont responsables. On la trouve également en France chez des personnes qui se nourrissent essentiellement de conserves et de plats préparés peu coûteux.

Une alimentation trop pauvre en vitamine C

"Nous avons diagnostiqué notre premier cas il y a 5 ou 6 ans. (…) Depuis nous avons diagnostiqué quelque chose comme 20 ou 30 cas", explique le docteur Eric Churchill, médecin, dans un article du site américain Science Alert. La première personne qu’il a diagnostiquée se nourrissait exclusivement de pain et de fromage et était atteinte de problèmes mentaux.

Ce médecin réalise actuellement une recherche sur le scorbut en milieu urbain, il constate que la maladie réapparait dans les milieux pauvres et défavorisés : "de nombreuses personnes qui ont des difficultés à se nourrir ont tendance à choisir des aliments riches en matières grasses, en calories et très nourrissants." Ce type de régime pauvre en fruits et légumes limite les apports en vitamine C et est propice à l’apparition du scorbut. 

La vitamine C, essentielle au corps humain 

La vitamine C, ou acide ascorbique, est nécessaire au bon fonctionnement du corps humain. Elle aide au bon assemblage des fibres de collagène ce qui évite les hémorragies ou les problèmes de cicatrisation, et elle a un rôle important dans le système immunitaire. Il suffirait de trois mois de carence en vitamine C pour être atteint d’un scorbut.

Des saignements aux gencives sont souvent les premiers signes, puis les dents se déchaussent, une grande fatigue apparaît, puis un amaigrissement, des œdèmes des membres : ce sont les principaux symptômes. Lorsque la maladie progresse, n’importe quel organe peut être touché par une hémorragie, ce qui peut entraîner la mort. Pour la soigner, une supplémentation en vitamine C quotidienne suffit. 

La maladie se propage 

Les Etats-Unis ne seraient pas le seul pays concerné. En 2016, des chercheurs australiens se sont intéressés dans une étude à 11 cas de scorbut détectés, il s’agissait de patients diabétiques qui mangeaient peu de fruits et légumes. Un an avant, des chercheurs du CHU de Limoges ont identifié 10 cas de scorbut parmi 63 patients âgés en moyenne de 47 ans, qui présentaient des carences en vitamine C. Ils ne prenaient pas trois repas par jour, certains étaient alcooliques, d’autres atteints de pathologies psychiatriques ou de cancer.

La seule solution pour éviter le retour massif de cette maladie est une alimentation équilibrée qui fait la part belle aux fruits et légumes. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité