Publicité

QUESTION D'ACTU

Vieillissement

Les hommes aussi ont une ménopause : présentation de l'andropause

Beaucoup moins connue que la ménopause, l’andropause est liée à la baisse de production de testostérone chez l’homme. Pour l’heure, elle n’est pas reconnue par la communauté scientifique, mais de vrais symptômes existent. 

Les hommes aussi ont une ménopause : présentation de l'andropause monkeybusinessimages/iStock

  • Publié 04.08.2018 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Il serait tentant de parler de "ménopause masculine" pour qualifier l’andropause, cependant, les symptômes et les conséquences de ces deux troubles ne sont pas les mêmes. Pour de nombreux membres de la communauté scientifique, l’andropause n’existe pas. 

De vrais symptômes 

L’andropause correspond à une diminution progressive de la production de testostérone chez l’homme. Les principaux symptômes sont une diminution du désir, des problèmes d’érection, une fatigue générale, parfois accompagnés d’une prise de poids, d’insomnie et de bouffées de chaleur. 

Une supplémentation en testostérone efficace

Comme pour la ménopause, il est possible de remédier à certains des symptômes grâce à un traitement hormonal. Une étude menée en 2016 montre que la supplémentation en testostérone peut permettre de résoudre en partie les troubles sexuels en améliorant la libido, la fonction érectile et donc l’activité sexuelle. Chez certains patients, le traitement a aussi permis de réduire les troubles de l’humeur. Mais les conséquences à long terme de ce traitement ne sont pas certaines, il pourrait augmenter le risque de caillot sanguin ou de maladies coronariennes. 

Désaccords entre scientifiques 

Littéralement, andro signifie homme et pause vient de pausis pour cessation. Cette définition pose problème aux scientifiques car l’andropause ne correspond pas à une interruption de la fertilité masculine : l’homme, au contraire de la femme ménopausée, sera fertile jusqu’à la fin de ses jours. La ménopause est en général plus brutale que les symptômes ressentis par les hommes, et elle concerne toutes les femmes. Ce n’est pas le cas pour l’andropause, que certains hommes ne connaîtront jamais. 

Peu d'hommes concernés 

En 2010, le New England Journal of Medicine a publié une étude sur le sujet. Réalisée par des chercheurs de l’université de Manchester et de l’Imperial College de Londres, elle s’appuie sur les données de 3369 participants âgés de 40 à 79 ans. Les trois symptômes sexuels les plus importants de l’andropause seraient, selon leurs conclusions, une diminution de la fréquence des érections matinales, une hausse des troubles de l’érection et une baisse du désir sexuel.

Il existerait aussi des symptômes physiques (difficultés à effectuer certaines activités) et des symptômes psychologiques (perte d’énergie, tristesse, etc). Tous ces symptômes ne sont pas associés à une diminution de la production de testostérone, c’est pourquoi pour les chercheurs, le diagnostic ne peut s’établir que si les trois symptômes sexuels sont associés à un niveau de testostérone total inférieur à 11 nanomoles par litre et un niveau de testostérone libre inférieur à 220 picomoles par litre. D’après leurs résultats, seuls 2,1% des hommes seraient concernés et âgés principalement de 60 à 80 ans.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité