Publicité

QUESTION D'ACTU

Ménopause homme

L’andropause, la ménopause de l’homme, n’existe pas de façon aussi nette

La ménopause fait partie du langage commun de la vie des femmes. Certains disent qu’un phénomène équivalant existe chez l’homme et l’appellent andropause. Un terme qui n’a pas de sens réel. A la rigueur une andromiose !  

L’andropause, la ménopause de l’homme, n’existe pas de façon aussi nette Rawpixel/epictura

  • Publié 20.12.2017 à 14h21
  • |
  • |
  • |
  • |


La ménopause qui signifie arrêt des règles, va bien au-delà de ce simple phénomène, puisqu’il est synonyme pour la plupart des femmes, du moins il y encore peu, d’un moment délicat de sa vie. Du début de la vieillesse, pour être clair. Il n’y a pas une étape similaire pour l’homme.

Andropause est un mot qui, médicalement, ne veut pas dire grand-chose, et il n’y a pas chez l’homme un arrêt brutal des sécrétions hormonales. Elles diminuent, mais de façon très inégale et moins douloureuse.

Certains appellent cela l’andropause…

Andromiose

La « méno pause », cela veut dire l’arrêt des règles. Avec la même logique, on comprend donc que « l’andro pause » – littéralement disparition de l’homme – n’a pas lieu d’être. En revanche, la diminution des performances de l’activité sexuelle, dont la manifestation est différente chez l’homme et chez la femme, si elle est extrêmement variable d’un individu à l’autre, est un phénomène bien connu et quasi inéluctable. Pour la parité, on va créer un nouveau mot médical tiré du grec, comme ménopause. Chez l’homme, on devrait appeler cela l’andromiose. La baisse de la production de l’hormone mâle par excellence, la testostérone.

L’homme la sécrète jusqu’à la fin de ses jours, à la différence des hormones de la femme. Ce qui explique qu’il peut être papa très tard. L’histoire de la sécrétion de cette hormone par les testicules résume l’histoire du mâle. Elle commence à être présente dans le sang du fœtus, vraisemblablement pour affirmer la différenciation sexuelle. Elle s’interrompt totalement à la naissance pour reprendre à la puberté. C’est elle qui est nécessaire à l’apparition et au maintien de ce que l’on appelle les caractères sexuels. Nouvelle répartition de la musculation, mue de la voix, apparition des poils, augmentation de la libido, tout cela pour préparer le vrai rôle de la testostérone, la production des spermatozoïdes, donc la fertilité de l’homme.

Un moyen de dopage

Comme elle a un rôle dans le développement des muscles – il faut bien que le petit homme soit armé pour conquérir sa femelle –, on retrouve, malheureusement, de plus en plus l’utilisation de cette hormone dans les salles de sport ce qui, rappelons-le, est formellement interdit. On en parle dans la lutte contre le vieillissement. Devant la baisse de son taux dans le sang, de nombreux spécialistes américains du vieillissement ont préconisé un apport pour un rééquilibrage.

C’est pourtant interdit en France comme médicament contre le vieillissement. Mais on en connaît mal les risques réels et surtout les doses minimales efficaces. Il existe des médicaments contre les troubles de l’érection. La promesse par la médecine d’une vie largement supérieure à 100 ans doit-elle également s’accompagner ou pas de la paix des sens ? Le débat est désormais ouvert dans notre pays.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité