Publicité

QUESTION D'ACTU

Sécurité sanitaire

Attention, les feuilles fraîches d’aloe vera sont laxatives et potentiellement cancérigènes

Fortement laxatives et potentiellement cancérigènes, les feuilles fraîches d’aloe vera doivent être consommées avec précaution, rappelle la Direction générale de la Santé et la répression des fraudes (DGCCRF). 

Attention, les feuilles fraîches d’aloe vera sont laxatives et potentiellement cancérigènes Madeleine_Steinbach/iStock

  • Publié 04.08.2018 à 10h35
  • |
  • |
  • |
  • |


Réputé pour ses propriétés hydratantes, apaisantes et antioxydantes, l’aloe vera connaît depuis plusieurs années maintenant un succès grandissant. Régulièrement utilisée dans les cosmétiques, les médicaments ou comme complément alimentaire, cette plante aurait non seulement le pouvoir d’adoucir les peaux sèches et irritées, mais aussi celui de soulager les problèmes gastro-intestinaux lorsqu’elle est consommée.

Ce que précisent rarement les magazines et les sites qui font la publicité de l’aloe vera, c’est que la consommation de cette plante nécessite la prudence.

Un laxatif "très puissant"

Dans un communiqué publié jeudi 2 août, la Direction générale de la Santé et la répression des fraudes (DGCCRF) a rappelé que la consommation de feuilles fraîches d’aloe vera peut s’accompagner de "multiples effets indésirables largement documentés" et particulièrement contraignants.

Parmi eux, un effet laxatif "très puissant" causé par le liquide de couleur jaune contenu dans la partie externe des feuilles fraîches et qui est appelé latex.

Or, constate la DGCCRF, les modes de préparation conseillés sur les emballages de feuilles vendues dans le commerce ou ceux présents sur Internet "oublient les plus souvent de rappeler les risques liés à la consommation du latex et n’expliquent pas comment s’en débarrasser".

Des feuilles potentiellement cancérigènes

Ce n’est pas la première fois qu’une agence sanitaire met en garde sur la consommation d’aloe vera. Dans un avis publié en janvier 2018, l'Agence européenne de sécurité des aliments (AESA) estimait que les dérivés hydroxyanthracéniques à l'origine de cet effet laxatif étaient "susceptibles d'endommager l'ADN et d'être cancérigènes".

Face aux risques que présente la consommation de feuilles d’aloe vera, la DGCCRF et la Direction générale de la santé (DGS) ont annoncé avoir saisi l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) afin qu'elle "évalue les risques associés à un usage alimentaire de feuilles fraîches d'aloe vera".

Dans l'attente des résultats de l'expertise de l'Anses, les deux organismes préconisent aussi "d'éliminer la partie externe et toute présence de latex" des feuilles, pour "ne consommer que le gel situé au centre de la feuille".

Ils recommandent aussi aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu’aux personnes fragiles et aux enfants, d'éviter toute consommation de feuilles fraîches d'aloe vera, y compris le gel qu’elles contiennent.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité