Publicité

QUESTION D'ACTU

Nouvelle-Aquitaine

Syndrome hémolytique et urémique (SHU) : attention, de la viande hachée contaminée par la bactérie E Coli

Des lots de viande hachée ont été rappelés en Nouvelle-Aquitaine, suite à la détection de la bactérie Escherichia Coli, plus connue sous le nom d’E Coli. Consommer un de ces produits peut être très dangereux pour la santé, notamment en cas de syndrome hémolytique et urémique (SHU). 

Syndrome hémolytique et urémique (SHU) : attention, de la viande hachée contaminée par la bactérie E Coli Lisovskaya / istock

  • Publié 08.07.2018 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La bactérie Escherichia Coli, plus connue sous le nom d’E Coli, a été détectée dans des lots de viande hachée distribués par Leader Price et Casino. Les produits en question ont été retirés de la vente ou rappelés, mais attention : les clients peuvent tout de même en avoir acheté.

Lasociété Sovivoa declaré dans un communiqué avoir procédé "par mesure de précaution au retrait et rappel de viande hachée pur bœuf et steaks hachés réfrigérés, en accord avec les autorités sanitaires, et suite à la détection de bactéries Escherichia Coli de type 026." L’entreprise précise la bactérie a été détectée dans un seul lot, mais que "par mesure de précaution", elle "a étendu le retrait des rayons et le rappel à dix références".

Les produits étaient à consommer le 30 juin et les 5, 6, 7, 9 ou 10 juillet

Les lots de viande hachée contaminés ont été distribués dans cinq régions, à savoir : Auvergne Rhône Alpes, Centre Val de Loire, Occitanie, Provence Alpes Côte d’Azur et Nouvelle-Aquitaine. Les produits étaient à consommer le 30 juin et les 5, 6, 7, 9 ou 10 juillet. Ils ont été distribués dans les Casino Supermarchéset les Leader Price. Pour des informations complémentaires, un numéro de téléphone est à la disposition des consommateurs en composant le : 0800.35.00.00.

La bactérie E Coli est naturellement présente dans notre tube digestif et dans celui de certains animaux comme les bovins. Habituellement, cet élément se multiplie toutes les vingt minutes, sans représenter de danger. Mais quand c’est une "mauvaise" souche, une toxine se libère et attaque les globules rouges et les reins. Comme les six enfants ayant récemment mangé du reblochon contaminé, on peut, dans les cas les plus graves, développer un syndrome hémolytique et urémique (SHU), mortel dans 3 à 5% des cas. Sa manifestation principale est une diarrhée sanglante et des douleurs abdominales. Cette pathologie touche majoritairement les enfants et les personnes âgées. 

Ne pas hésiter à se rendre aux urgences

Cela peut aussi entraîner, dans les jours qui suivent la consommation, des gastro-entérites (qui peuvent être hémorragiques), des vomissements, de la fièvre et des complications rénales sévères chez les enfants. Si ces symptômes se manifestent, il est conseillé de consulter son médecin traitant, et, s’il n’est pas disponible rapidement, de ne pas hésiter à se rendre aux urgences, en précisant bien qu'on suspecte la bactérie E.coli.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité