Publicité

QUESTION D'ACTU

1514 participants

Non, le cannabis ne soulage pas la douleur chronique

Une nouvelle étude prospective vient de démontrer que le cannabis n’est pas efficace contre les douleurs chroniques. Des résultats plus qu'intéressants, alors que la ministre de la Santé Agnès Buzyn a récemment annoncé que le cannabis médical "pourrait arriver en France".

Non, le cannabis ne soulage pas la douleur chronique wildpixel / istock

  • Publié 05.07.2018 à 15h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que la ministre de la Santé Agnès Buzyn a récemment annoncé que le cannabis médical "pourrait arriver en France", une nouvelle étude prospective publiée par The Lancet vient de démontrer que cette substance n’est pas efficace contre les douleurs chroniques. On parle ici de douleurs chroniques qui ne sont pas dues à un cancer.

Rappelons aussi que si de puissants analgésiques opioïdes sont massivement utilisés pour traiter les douleurs chroniques aux Etats-Unis depuis les années 90, un nombre croissant de décès par surdose liés à cette médication a incité les médecins et les décideurs américains à réexaminer cette approche.

8,4 millions de Français pourraient moins souffrir s'ils étaient mieux pris en charge

"Nous voulions enquêter sur la consommation de cannabis chez les personnes vivant avec une douleur chronique non cancéreuse à qui on avait prescrit des opioïdes, y compris les raisons de leur consommation et l'efficacité perçue du cannabis", expliquent ainsi les chercheurs.
 
Les maux de dos, les maux de tête et autres douleurs chroniques affectent déjà un tiers des Américains, une proportion qui s’aggrave à mesure que la prévalence du diabète, de l'obésité et de l'arthrite augmente. En France, au moins 12 millions de personnes souffrent de douleurs chroniques, et "70% de ces 12 millions de patients ne reçoivent pas un traitement approprié", dénonçaient l’année dernière les spécialistes réunis au sein de la Société française d'étude et de traitement de la douleur (SFETD). Autrement dit, 8,4 millions de Français pourraient moins souffrir s'ils étaient mieux pris en charge. 

1514 participants

Le recrutement de la cohorte s'est déroulé du 13 août 2012 au 8 avril 2014. 1514 participants ont été interrogés, entre autres, sur les origines et la durée de la douleur chronique, la consommation de cannabis au cours de la vie et des 12 derniers mois, la prise d’opioïdes et l’existence ou non de troubles dépressifs ou anxieux généralisés.  

Après quatre ans de suivi, 295 participants (24 %) avaient consommé du cannabis pour soulager la douleur. Comparativement aux personnes n'ayant pas consommé de cannabis, les chercheurs ont constaté que les participants qui avaient consommé du cannabis avaient "un score de gravité de la douleur plus élevé". "Nous n'avons trouvé aucune preuve que l'usage de cannabis a réduit l'usage des opioïdes prescrits ou augmenté les taux d'abandon des opioïdes", ajoutent les scientifiques.

Autorisation de mise sur le marché français

Ainsi, la consommation de cannabis ne diminue pas la douleur chronique, contraitement à ce que soutiennent de nombreux militants pro-cannabis thérapeutique. Actuellement, un seul médicament cannabinoïde possède une autorisation de mise sur le marché français : le Sativex, recommandé contre la spasticité et la sclérose en plaques.

Le dronabinol et le cannabidiol, utilisés pour des patients atteints de douleurs neuropathiques réfractaires aux traitements classiques ou des épilepsies sont accessibles, mais seulement avec une autorisation temporaire nominative (procédure permettant de mettre à disposition de certains patients un médicament n’ayant pas d’autorisation de mise sur le marché et ne faisant pas l’objet d’un essai clinique dans cette indication).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité