Publicité

QUESTION D'ACTU

+38%

Avoir cinq enfants et plus augmente le risque de crise cardiaque chez les femmes

Les femmes ayant donné naissance à cinq enfants ou plus sont 38% plus susceptibles d'avoir une crise cardiaque que celles qui n'ont vécu qu'une ou deux grossesses à terme. L'accouchement et l'éducation des enfants mettent le cœur à rude épreuve.

Avoir cinq enfants et plus augmente le risque de crise cardiaque chez les femmes dimetradim / stock

  • Publié 06.06.2018 à 18h45
  • |
  • |
  • |
  • |


De nouvelles recherches des universités de Cambridge et de Caroline du Nord ont révélé que les femmes ayant donné naissance à cinq enfants ou plus étaient 38% plus susceptibles d'avoir une crise cardiaque que celles qui n'ont vécu qu'une ou deux grossesses à terme.

"Le but de mes recherches n'est pas d'effrayer les femmes, mais d'attirer leur attention le plus tôt possible sur le risque accru de crise cardiaque", a déclaré l’auteure principale de l’étude Clare Oliver-Williams."Nous savons que la grossesse et l'accouchement mettent le cœur à rude épreuve et que l'éducation des enfants peut aussi être très stressante."

25% plus de risques de faire un AVC

8 583 femmes âgées de 45 à 64 ans ont été suivies pendant 30 ans. La recherche a également démontré que les femmes ayant eu cinq enfants et plus avaient 25% plus de risques de faire un AVC, et 17% plus de risques de souffrir d’une insuffisance cardiaque. Autre donnée intéressante : les fausses couches ont considérablement augmenté les taux de maladies cardiaques et d’insuffisance cardiaque des femmes de la cohorte.

Durée de l'allaitement

L’analyse statistique a été ajustée pour tenir compte de nombreux autres facteurs connus pour affecter la santé des femmes, notamment l'âge, le statut socioéconomique, le tabagisme ou encore l'utilisation de pilules contraceptives. L’équipe a également tenu compte de l'âge de la femme au moment de la première grossesse et de la durée de l'allaitement, des études antérieures ayant établi un lien entre l'allaitement et l'amélioration de la santé cardiovasculaire de la mère.

"Bien qu'il n'est peut-être pas surprenant que le fait d'avoir plus d'enfants puisse signifier que les mères ont moins de temps de s'occuper de leur propre santé, cette recherche montre à quel point il est important de garder un œil sur leur santé cardiaque", a commenté le professeur Jeremy Pearson, directeur médical à la British Heart Foundation. Et de conclure : "des recherches comme celle-ci nous rappellent que les maladies cardiaques frappent aussi bien les hommes que les femmes."

Taux de fécondité

La problématique des gynécologues obstétriciens français concerne néanmoins plutôt les grossesses de plus en plus tardives que le nombre d’enfant trop élevé. En France, le taux de fécondité, qui était de 2 enfants par femme en 2014, est tombé à 1,93 en 2016. La différence entre naissances et décès a atteint 198 000 l’an passé, son plus bas niveau en 40 ans. L’âge moyen de la première grossesse, qui était de 24 ans en 1974, est passé à 28,5 ans en 2015. Cette année, 2 000 Françaises de plus de 45 ans vont devenir maman, alors qu’elles étaient trois fois moins en 1990.

L'Insee explique que 26% des naissances de mères de 40 ans ou plus sont actuellement des premières naissances, 29% des deuxièmes naissances et 44% des troisièmes naissances ou plus. La proportion de premières naissances parmi les naissances tardives reste ainsi minoritaire, même si elle n’a cessé de progresser depuis une cinquantaine d’années. Elle était de 12% en 1967, de 17% en 1981 puis de 24% en 2007.

.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité