Publicité

QUESTION D'ACTU

De plus en plus confiants

L'intelligence artificielle dans le domaine médical : qu'en pensent les Français ?

Alors que les objets connectés investissent de plus en plus le domaine de la santé, les Français commencent à se familiariser avec ce concept. D'après un récent sondage, 33% des personnes interrogées feraient confiance au diagnostic d'une intelligence artificielle. 

L'intelligence artificielle dans le domaine médical : qu'en pensent les Français ? metamorworks/iStock

  • Publié 01.06.2018 à 08h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Le salon Hit (Health-ITExpo) se tient cette semaine Porte de Versailles, à Paris, afin d’"accompagner la transformation de l’activité et des prises en charge grâce aux technologies de l’information et de la communication dans les établissements de santé et médico-sociaux". Cette année, l’évènement fait la part belle à l’Intelligence artificielle (IA), lui dédiant toute cette journée du jeudi 31 mai. Mais alors que cette nouvelle technologie prend de plus en plus de place dans le domaine médical, quelle est l’opinion des Français sur ce sujet ? D’après plusieurs sondages réalisés ces derniers mois, il semblerait que nos compatriotes aient de plus en plus confiance en elle.

En effet, d’après un sondage réalisé au début de l’année 2018 par OpenText, une société spécialisée dans la gestion des informations d’entreprise, un Français sur trois ferait confiance à l’intelligence artificielle pour lui lire un diagnostic médical. Parmi eux, seuls 22% insisteraient pour que ce dernier soit confirmé par un médecin. Par ailleurs, 49% des personnes interrogées s’accordent à dire que le principal atout de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé est dans l’obtention de diagnostics très précis. 

Pour OpenText, ces résultats sont très encourageants. "De plus en plus de Français prennent conscience des avantages apportés par cette technologie. En effectuant une partie des tâches, les robots nous permettent d’être plus efficaces et de gagner du temps", a commenté Benoît Perriquet, Vice-Président Europe du Sud chez OpenText, à la parution du sondage. Et de préciser que : "l’intelligence artificielle est là pour durer. Les entreprises opèrent leur transformation numérique, les organisations de soins et de santé adoptent les innovations technologiques médicales et, par conséquent, l'IA s’insère dans tous les aspects de la vie quotidienne".

Les jeunes sont les plus confiants 

Ces résultats se rapprochent de ceux d’une autre étude intitulée "Les Français et la prévention augmentée" réalisée dans le cadre du salon "Santé pour tous" qui s’est tenu début mars à l'Espace Champerret à Paris. D’après elle, 61% des Français estiment que les nouvelles technologies et l'IA aident à surveiller de plus près sa santé. Dans le détail, 74% d’entre eux pensent qu’elles permettent un suivi et des recommandations personnalisées et peuvent sauver des vies. Et, pour 67% des sondés, elles constituent une réponse aux problèmes du système de santé comme les déserts médicaux. Enfin, la moitié des personnes ayant répondu au sondage se disent prêtes à recourir aux logiciels d'IA pour interpréter des données médicales. Sans surprise, les jeunes sont les plus confiants (65% chez les 18-24 ans).

"Il n'y a pas de réticence a priori des Français à l'utilisation de l'intelligence artificielle, que ce soit en amont, pour mieux prévenir les maladies, ou en aval, pour mieux prendre soin de sa santé après une hospitalisation par exemple", avait donc analysé William Bottaro, associé chez Mazars au pôle santé/médico-social, lors de la présentation à la presse de ces résultats.

Les Français restent toutefois vigilants sur les dangers que peuvent accompagner ces nouvelles technologies. En effet, d’après "Les Français et la prévention augmentée", 60% d’entre eux pensent qu’elles sont néfastes pour la vie privée tandis que 45% estiment qu’elles menacent le travail des médecins. "Les Français font largement confiance aux professionnels de santé, en particulier au médecin traitant. Ils veulent garder le côté humain du médecin, mais sont ouverts à l'utilisation des techniques digitales, même si des garde-fous doivent s'imposer", expliquait William Bottaro.

"Travailler au côté des humains"

"Les films de science-fiction ont, encore aujourd’hui, tendance à déformer les conséquences de la technologie de l'IA, il est temps d'arrêter de considérer l'IA comme une menace existentielle pour notre vie et notre santé. L'IA va transformer le lieu de travail dans sa globalité, et certains emplois non routiniers seront numérisés par la robotique et l'automatisation des processus, mais elle ne pourra pas remplacer les personnes. La véritable valeur de l'IA réside dans sa capacité à travailler aux côtés des humains pour soulager la pression au travail, mais aussi dans le système de santé, dans l’objectif d’apporter du confort au quotidien", analysait quant à lui Benoît Perriquet.

En effet, depuis ces dernières années, les entreprises rivalisent d’inventivité pour créer des objets connectés accompagnant le patient dans sa vie quotidienne et pour le responsabiliser de manière ludique quant à sa santé. Fin 2016, deux startups françaises ont développé "Motio", une montre intelligente permettant de lutter contre l’apnée du sommeil dont souffriraient 6% de la population mondiale. Quelques mois plus tard, une autre entreprise française s’est distinguée en mettant au point une manche connectée permettant de prévenir les complications chez les patientes atteintes d’un cancer du sein. Basé sur des capteurs connectés, cet outil, nommé Lymphometry, permet la détection d’un lymphœdème via un gonflement du bras très tôt afin que des mesures préventives puissent être prises.

Plus récemment encore, des chercheurs russes ont mis au point une application Smartphone capable de déterminer le risque de mort précoce d’une personne en fonction de son âge et de son activité physique. Reste toutefois à perfectionner cette dernière afin d’arriver à déterminer avec exactitude l’espérance de vie du patient...

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité