Publicité

QUESTION D'ACTU

Comprendre le cancer

Cancer : les métastases apparaissent bien plus tôt qu’on ne le croit

Des chercheurs américains sont parvenus à étudier l’évolution des métastases grâce à un modèle mathématique. Ils montrent qu’elles se forment à un stade très précoce de la maladie. 

Cancer : les métastases apparaissent bien plus tôt qu’on ne le croit ViktorCap/iStock

  • Publié 31.05.2018 à 09h30
  • |
  • |
  • |
  • |


400 000 nouveaux cas de cancer ont été détectés en France en 2017 d’après l’Institut national du cancer. 150 000 personnes en sont décédées la même année. La recherche sur la maladie et sur les manières de la soigner progresse. Des chercheurs américains de l’université de Pennsylvanie apportent de nouvelles informations sur la fabrication des métastases : celles-ci se développeraient très tôt, pendant les premiers stades de la maladie.

Les métastases correspondent au développement du cancer dans l’organisme. Ce sont des tumeurs fabriquées à partir de cellules cancéreuses qui se sont détachées d’une première tumeur. Elles se déplacent dans une autre partie du corps par le biais des vaisseaux lymphatiques ou sanguins. Souvent, les métastases se développent dans le cerveau, les os, le foie ou les poumons.

Un processus long d’installation de la tumeur 

Jimmy Qian et Erol Akçay, les deux chercheurs à l’origine de cette recherche, ont utilisé un modèle mathématique pour comprendre le processus de développement des tumeurs cancéreuses. Ils se sont rendu compte que les mutations des cellules, qui deviendront ensuite des métastases, apparaissent très tôt. Les cellules cancéreuses ne font pas que se reproduire parmi les cellules saines. Elles modifient également l’environnement pour qu’il soit plus propice à leur développement.

Ce processus peut aussi se réaliser à distance. Des cellules malignes vont envoyer des signaux à travers la circulation sanguine vers d’autres endroits du corps humain. Ces signaux créent de nouveaux espaces de développement pour le cancer. Différents types de cellules cancéreuses forment la tumeur, certaines travaillent à construire l’environnement immédiat de la tumeur, d’autres à fabriquer des niches pré-métastasiques. Un troisième type de cellules est capable des deux à la fois, tandis que la quatrième catégorie est inactive.

Les ressources nécessaires au développement des cellules 

Pour les chercheurs, les cellules qui participent à la fabrication des niches pré-métastasiques sont les plus susceptibles d’accueillir la tumeur. Tout simplement parce qu’autour d’elles, elles n’ont pas de "compétiteurs", pas d’autres cellules cancéreuses qui consomment les ressources disponibles. La tumeur s’installe dans l’environnement le plus idéal pour elle, d’où cette observation. Jimmy Qian compare ce phénomène à une image : "C’est comme pour les humains. Nous préparons nos enfants en créant des fonds pour construire des écoles. Le cancer fait la même chose. Il prépare à distance un endroit où ses enfants pourront un jour migrer". 

La recherche sur le cancer progresse d’année en année. D’après l’Institut national du cancer, 50 000 patients ont participé à un essai en 2017. Ce sont 4,5 % de personnes en plus par rapport à 2015.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité