Publicité

QUESTION D'ACTU

Attention à la foudre

Une fillette tuée en Mayenne par la chute d'une branche pendant un orage

Une fillette de 6 ans est décédée samedi soir en Mayenne après qu'une branche d'arbre lui est tombée dessus. Elle aurait été provoquée par de violents orages.La France subit de nombreux orages qui suscitent la peur de la foudre… Pas forcement fausse, car chaque année, en France, plus d’une centaine de personnes qui bravent les éléments sont foudroyées.

Une fillette tuée en Mayenne par la chute d'une branche pendant un orage Ig0rZh

  • Publié 25.05.2018 à 11h17
  • |
  • Mise à jour le 27.05.2018 à 14h52
  • |
  • |
  • |


La fillette  se promenait dans un parc municipal avec ses parents au moment du drame. "Elle était tenue par la main par sa mère lorsqu'une branche de 40 cm de diamètre a été arrachée et lui a occasionné un traumatisme crânien en tombant", a indiqué la sous-préfecture  à France Info.

Le combat contre la foudre et les orages  est inégal et dangereux : 10 % des foudroyés décèdent et la majorité des survivants présentent des séquelles permanentes et invalidantes. En effet, en plus d’un choc psychologique que les rescapés décrivent comme hors du commun, l’électrisation, c’est ainsi que l’on appelle le passage du courant à travers le corps, même si la plus grande partie passe en surface sous forme d’un arc de contournement, l’électricité qui reste est suffisante pour entraîner des problèmes cardiaques – ce sont essentiellement des troubles du rythme, car le cœur est une pile – des troubles de la conscience et de la mémoire, ou tout simplement de graves brûlures internes. Le foudroyé, s’il n’est pas inconscient, souffre de ses membres, voire de paralysies qui s’estompent assez rapidement. Autre particularité dangereuse : il n’est pas rare que la foudre projette le corps violemment, ajoutant à l’électricité la brutalité de la chute. La conséquence est parfois également celle de la chute d’une branche lorsque l’on s’abrite à tort sous un arbre. Enfin, il faut le répéter, être foudroyé – et le langage populaire l’a bien compris – c’est devenir différent et s’exposer aux troubles du sommeil, de la mémoire, des symptômes qui s’apparentent à une forme de dépression réactionnelle.

Que faire devant un foudroyé ?

Rien de plus que les mesures d’urgence devant une perte de conscience. Toutefois, si la victime assure n’avoir aucun problème, il faut insister pour que tout foudroyé soit hospitalisé pour un bilan complet, car la plupart des lésions internes, surtout minimes, ne se voient pas tout de suite.

Le meilleur des conseils reste encore la prévention.

Il est important de savoir que dans notre pays, les foudroiements se produisent généralement :

  • En plein air, à distance des zones d’habitation ;
  • Au cours d’activités sportives ou de loisirs, et plus rarement, au cours d’activités professionnelles comme l’agriculture et le bâtiment ;
  • Pendant les deux mois les plus orageux de l’année, juillet et août, qui sont malheureusement ceux des vacances ;
  • Et avec une prédilection dans les zones qui reçoivent le plus d’impacts au sol, soit au sud d’une ligne reliant Bordeaux et Strasbourg.
Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité