Publicité

QUESTION D'ACTU

Inversion de la courbe

Cancer du poumon : les femmes sont désormais plus touchées que les hommes

Alors que le cancer du poumon touchait traditionnellement d'avantage les jeunes hommes que les jeunes femmes, la tendance a commencé à s'inverser aux Etats-Unis et ne serait pas principalement liée au tabac. 

Cancer du poumon : les femmes sont désormais plus touchées que les hommes utah778/iStock

  • Publié 24.05.2018 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Voilà une très mauvaise nouvelle pour la gente féminine. Aux Etats-Unis, dans les groupes caucasiens et hispaniques nés depuis le milieu des années 1960, le cancer du poumon touche désormais d'avantage les femmes que les hommes, traditionnellement pourtant beaucoup plus affectés par cette maladie. Telle est la conclusion d’une étude américaine parue dans The New England Journal of Medicine ce jeudi 24 mai. Et le tabac ne semble pas être le principal facteur de cette inversion de la courbe.  

Les chercheurs de l'American Cancer Society et du National Cancer Institute ont analysé les registres nationaux et régionaux de l’Association Nord Américaine du Cancer de patients âgés de 30 à 54 ans entre 1995 et 2014. Ils ont alors étudié les nouveaux cas de cancer du poumon selon le sexe, le groupe ethnique, l’âge et l’année de diagnostic. Conclusion : au cours des deux dernières décennies, la maladie a diminué pour l’ensemble de la population étudiée mais bien plus chez les hommes. A tel point qu'elle affecte désormais d'avantage les femmes.

Des scientifiques sceptiques 

Pour les chercheurs, l’évolution du tabagisme chez les femmes ne peut être le seul responsable d’un tel changement. Car, aux Etats-Unis comme en France, les fumeuses restent moins nombreuses que les fumeurs. Ils avancent ainsi la possibilité d’une plus grande sensibilité des femmes aux méfaits du tabac. "De futures études sont nécessaires pour identifier les raisons de la plus forte incidence de cancer du poumon chez les jeunes femmes", notent-ils, sceptiques. Quoi qu'il en soit, "ces résultats ont une importante implication pour la santé publique. Ils pourraient annoncer une augmentation des cancers du poumon chez des femmes de plus en plus jeunes. Aussi, nous devons intensifier les mesures afin de faire diminuer le tabac chez les jeunes femmes". 

Autre hypothèse avancée pour expliquer ces résultats : l’amiante. Depuis ces dernières années, les hommes sont en effet bien moins exposés qu'avant à cette substance également responsables du cancer du poumon.

En France, le cancer du poumon est responsable de près de 30.000 morts par an. Dans 80%, ces décès sont liés au tabac. Et alors que le prix du paquet de cigarettes a encore augmenté le 1er mars dernier, on compte encore 16 millions de fumeurs dans l’Hexagone : un Français sur trois âgé de 15 à 75 ans fume, un chiffre bien au-dessus de la moyenne européenne (26%) et américaine (15%).

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité