Publicité

QUESTION D'ACTU

Oeil de Moscou

Violences envers les médecins : 1500 caméras supplémentaires seront installées dans les hôpitaux

Le patron de l'AP-HP Martin Hirsch souhaite en finir avec la violence à l'hôpital en installant 40% de caméras supplémentaires dans la plupart des hôpitaux parisiens d'ici trois ans, soit plus de 1500 au total.

Violences envers les médecins : 1500 caméras supplémentaires seront installées dans les hôpitaux Istock/kiankhoon

  • Publié 16.05.2018 à 12h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Le directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) Martin Hirsch vient d’annoncer qu'il y aurait 40% de caméras supplémentaires installées dans la plupart des hôpitaux parisiens d'ici trois ans, soit plus de 1500 au total. Un investissement de 30 millions d’euros, pour que l'hôpital redevienne à la fois un "lieu ouvert" et un "lieu sûr".

Une vidéosurveillance intelligente

L'AP-HP a enregistré 3282 événements indésirables l'an dernier, principalement des violences et des tensions. "Depuis quelques années, il est à la mode de se focaliser sur la religion dans les hôpitaux alors que l'incivilité y est un problème bien plus important", assure Martin Hirsch. Rappelons qu'une injure envers un professionnel de santé est passible de 6 mois d'emprisonnement et 7500 euros d’amende, et ce même si elle est proférée sous le coup de l’inquiétude, du stress, de la colère, de l’alcool ou de stupéfiants.

Fait remarquable : une vidéosurveillance intelligente, capable de détecter des bagarres, des colis suspects, des chutes au sol ou d'agir lors d'une disparition de patient sera également testée avant l’été.

Plus de 1000 soignants ont été agressés en 2017

Si le phénomène n'est pas nouveau, les violences envers les médecins français n'ont jamais été aussi élevées. Selon la dernière étude du Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom), plus de 1000 soignants ont été agressés en 2017, soit presque deux fois plus qu'en 2009 (512) et 2003 (638). 920 médecins déclaraient s'être fait agressés en 2010. 968 incidents graves (agressions verbales, menaces...) ont été déclarés en 2016 par les praticiens. En 2015, 924 médecins ont été attaqués verbalement ou physiquement. 50% des agresseurs sont des patients, 15% sont des personnes qui les accompagnent.

Les violences perpétrées contre les médecins semblent plus le fait de problèmes logistiques que du soin en tant que tel. Les Français ont en effet en grande majorité une opinion très favorable de leurs médecins, selon une nouvelle étude de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques). Plus de huit patients sur dix se déclarent satisfaits de la qualité des soins offerts par les médecins français (88%). Il en est de même pour le niveau d’information donné par leur médecin sur leur état de santé (87%) et pour le temps qu’il leur accorde lorsqu’ils vont le voir (84%).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité