Publicité

QUESTION D'ACTU

Alerte des autorités américaines

Prothèses mammaires et cancer : toutes les questions que se posent les femmes 

Les autorités de santé américaines viennent d’alerter les femmes sur le risque de cancer du sein chez celles qui portent des prothèses mammaires. Quels sont les dangers d'une opération de la poitrine ? Les prothèses mammaires sont-elles fiables ? Qu’en pensent les médecins ? Les réponses de Pourquoi Docteur.

Prothèses mammaires et cancer : toutes les questions que se posent  les femmes  PicturePartners

  • Publié 06.04.2018 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le port d’implants mammaires augmenterait le risque de lymphome anaplasique à grandes cellules, une maladie du système immunitaire. L’agence américaine en charge du médicament, la FDA, alerte les femmes sur ce risque. Dix millions de femmes à travers le monde portent des implants mammaires. En France, elles étaient estimées à 400 000 en 2014, d’après le ministère de la Santé. Des prothèses qui ne sont pas sans risques. Aux Etats-Unis, les autorités de santé ont dénombré plusieurs cas de cancers du système immunitaire liés au port d’implants mammaires.

La FDA, la Food and Drug Association, est l’organisme américain qui autorise la commercialisation des aliments et médicaments. A la fin du mois de mars, elle a mis à jour son site et publié un avertissement sur les prothèses mammaires. L’article révèle l’existence d’un lien entre celles-ci et le risque de lymphome anaplasique à grandes cellules, une maladie du système immunitaire. D’après la FDA, dans la plupart des cas, le lymphome est détecté dans les tissus de la cicatrice et dans les fluides à proximité de l’implant. Parfois, cela se propage au sein de tout le corps. Le nombre de cas identifiés est passé de 359 à 414 en un an. Neuf femmes seraient décédées. 

En France, 29 cas ont été recensés. Un groupe d’experts a mené une recherche sur le sujet en 2015, réunis par l’Institut national du cancer, et conclut à l’existence d’un "lien clairement établi entre la survenue de lymphome anaplasique à grandes cellules et le port d’un implant mammaire". Les chercheurs précisent que le risque est faible. Dans la plupart des cas, le cancer surviendrait entre 11 et 15 ans après la pose du premier implant

Prothèses et cancer du sein ?

Au chapitre des bonnes nouvelles, on sait aujourd'hui que le risque de cancer du sein n'est pas augmenté par les prothèses et que théoriquement, avec les nouveaux matériaux, on a plus à craindre de fuites de gel de silicone, qui provoquaient autrefois des accidents dangereux.

Chirurgie des seins, pour qui ?

Pendant très longtemps, la chirurgie esthétique a été le domaine réservé des mères. Liposuccion à 40 ans, poitrine à 50, lifting à 60, faisaient plutôt sourire les jeunes filles. Depuis une trentaine d'années la tendance s'est inversée. Vraisemblablement parce que la mode cinématographique est aux tailles extrafines et aux 95D.

Quelle est l’opinion des médecins sur cette chirurgie chez les jeunes filles ?

Il faut distinguer deux situations bien différentes : les petits seins pathologiques ou déformés peuvent bien évidemment bénéficier de la chirurgie. Pour le médecin, c'est le rapport poids / taille / volume qui permettra d'aborder la discussion, surtout pour tester le psychisme de la candidate.

Faut-il prendre l’avis d’un psychologue ?

C’est parfois souhaitable. Il est préférable, sauf en cas de problème esthétique grave, d'attendre au moins la fin de la puberté, c’est à dire l’âge où les seins ont atteint leur taille définitive.

Il faut également se méfier du phénomène de mode. Il y a encore 5 ans, le nez était la première demande de chirurgie esthétique. Aujourd'hui, ce sont les seins. Et avec une énorme différence. Une intervention sur le nez est définitive, il peut être joli ou raté (c’est assez rare) mais on n’a pas besoin d’y retourner. En ce qui concerne les prothèses de seins à base de silicone qui vont donner le volume et la consistance, il faut savoir que celles que l’on utilise aujourd’hui ont une durée de vie en moyenne de 10 ans, ce qui, à 15-20 ans, signifie de nombreuses interventions tout au long de la vie.

Prothèses et grossesse ?

Les grossesses et l'allaitement restent possibles, et - c’est important - la sensibilité du mamelon reste bonne.

Prothèses avant l’âge de 18 ans ?

Pour un acte de chirurgie classique chez un mineur, légalement, seule l'autorisation d'un des deux parents suffit. Pour un acte de chirurgie esthétique, l'autorisation écrite des 2 parents est nécessaire. Contrairement aux idées reçues, les opérations les plus fréquentes restent les réductions mammaires.

Combien coute une opération des seins ?

Le prix et le non remboursement (puisqu'il s'agit de chirurgie esthétique), constituent les deux principaux obstacles majeurs. Pour les augmenter : comptez entre 2000 et 4 000 € selon le chirurgien. Pour les diminuer, c’est à peu près le même prix, mal remboursé et de façon exceptionnelle par la sécurité sociale.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité