Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancer

Des pigments naturels présents dans les baies pourraient aider à traiter le cancer

Une nouvelle étude menée par l’Université de Finlande orientale révèle que les pigments naturels des baies, appelés anthocyanes, pourraient être utilisés dans le développement de traitements anti-cancer.

Des pigments naturels présents dans les baies pourraient aider à traiter le cancer dianazh/iStock

  • Publié 06.04.2018 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Elles sont rouges, bleues ou pourpres et comptent parmi les fruits les plus appréciés et consommés dès l’arrivée des beaux jours. Déjà réputées pour leur haute teneur en fibres, en vitamines et en antioxydants, les baies auraient aussi des vertus anti-cancer.

C’est ce que révèle une étude menée par l’Université de Finlande orientale et dont les résultats ont été publiés dans la revue Scientific Reports. D’après les chercheurs, les pigments naturels présents dans les baies, connus sous le nom d’anthocyanes, pourraient être utilisés dans le développement de traitements anti-cancer. Ils se sont en effet aperçus que les anthocyanes augmentent la fonction des enzymes sirtuines (SIRT6) dans les cellules cancéreuses. La régulation de cette enzyme pourrait ouvrir de nouvelles voies pour le traitement du cancer.

Le pigment bleu des baies particulièrement bénéfique

Mais qu’est-ce donc que les sirtuines ? Il s’agit d’enzymes qui régulent l’expression des gènes contrôlant la fonction de nos cellules. Le vieillissement provoque des changements dans la fonction des sirtuines et ce sont ces modifications qui contribuent au développement de diverses maladies, notamment le cancer.

D’après les chercheurs, les anthocyanes, qui donnent aux baies leur couleur si spécifique, permettent de réguler les sirtuines SIRT6, et donc de prévenir l’apparition de cancer. "Les résultats les plus intéressants de notre étude concernent la cyanidine, qui est une anthocyanine très présente dans la myrtille sauvage, le cassis et l’airelle" explique Minna Rahnasto-Rilla, docteur en pharmacie et auteure principale de l'article.

D’après elle et ses collègues, la cyanidine augmente les niveaux d'enzyme SIRT6 dans les cellules cancéreuses colorectales humaines. Elle diminue aussi l’expression des gènes de certains cancers comme le gène TWIST1, qui joue un rôle essentiel dans la métastase du cancer, et le gène GLUT1. La cyanidine augmente également l’expression du gène suppresseur de tumeur FoXO3 dans les cellules.

Réduire la croissance des cellules cancéreuses

Les résultats obtenus indiquent que les anthocyanines augmentent l'activation de l’enzyme SIRT6, qui peut jouer un rôle dans la pathogenèse du cancer et par conséquent, réduire l’expression des gènes cancéreux et la croissance des cellules cancéreuses. Pour les chercheurs, leurs travaux jettent les bases pour le développement de nouveaux médicaments qui réguleront la fonction de l’enzyme SIRT6.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité