Publicité

QUESTION D'ACTU

Stress oxydatif

Un complément alimentaire prometteur pour inverser le vieillissement

Un nouveau complément alimentaire, le nicotinomide riboside, activerait les mêmes voies biologiques que la restriction calorique contre le vieillissement. Parallèlement, il stimulerait la santé des artères chez les personnes souffrant d'hypertension légère.

Un complément alimentaire prometteur pour inverser le vieillissement ViewApart/istock

  • Publié 30.03.2018 à 13h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Une nouvelle étude, publiée dans Nature Communications, indique que la consommation journalière d’un supplément alimentaire naturel, le nicotinomide riboside, imiterait l’effet de la restriction calorique sur la santé. Ceci passerait par une activation des voies métaboliques clés responsables de ces bénéfices. Ce supplément a également tendance à améliorer la pression artérielle et la santé des artères (élasticité), en particulier chez les personnes souffrant d'hypertension légère.

Vieillissement, stress oxydatif et baisse du NAD

Il est connu depuis longtemps que la restriction calorique peut ralentir le vieillissement. Cela a d’abord été démontré sur les mouches des fruits, les vers ronds et les rongeurs.

Puis, cela a également été démontré chez l’homme et dans une étude récente: une réduction de 15% de l’apport calorique journalier permettrait de ralentir le vieillissement métabolique et de diminuer le stress oxydatif lié aux maladies neurologiques développées avec l’âge, comme les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, mais aussi le diabète ou le cancer.

Ces effets seraient obtenus par une stimulation du NAD+, le nicotinamide adénine dinucléotide, qui est un coenzyme clé des processus métaboliques du vieillissement et dont les taux baissent chez les personnes âgées.

Intérêt du nicotinomide riboside pour préserver le NAD+

L'étude en double-aveugle a concerné 24 hommes et femmes en bonne santé et âgés de 55 à 79 ans. Ils ont été tirés au sort pour constituer 2 groupes qui ont alternativement pris un placebo ou du nicotinamide riboside, mais dans un ordre différent.

Le premier groupe a pris un complément alimentaire avec un placebo pendant six semaines, puis une dose de 500 mg deux fois par jour de chlorure de nicotinamide riboside pendant à nouveau 6 semaines. L'autre groupe a pris le nicotinamide riboside pendant les six premières semaines, suivi de 6 semaines avec un placebo.

C’est ce que l’on appelle une étude "en cross-over" et comme chaque malade est comparé à lui même, et que les effets du temps sont effacés par les séquences de traitement inversées, les résultats sont généralement très robustes.

Impact de la supplémentation en nicotinamide riboside

Il n’y a eu aucun effet indésirable grave associé à la supplémentation de 1 000 mg par jour en nicotinamide riboside.

Les chercheurs ont observé que ce supplément augmente de 60% les taux de nicotinamide adénine dinucléotide (NAD +), qui est un coenzyme clé des processus métaboliques associés aux bénéfices de la restriction calorique sur la santé (via l'activation des enzymes appelées sirtuines). Or, le NAD+ a habituellement tendance à diminuer avec l'âge.

L’étude a également montré que chez 13 participants, qui avaient une pression artérielle élevée ou une hypertension de stade 1 (120/139 et 80/89 mmHg), la pression artérielle systolique a baissé d'environ 10 points après la supplémentation. Une baisse de cette ampleur pourrait se traduire par une réduction de 25% du risque de crise cardiaque.

Une nouvelle étape

"C’est la toute première étude où ce nouveau complément alimentaire est administré à l'homme", a déclaré l'auteur principal Doug Seals, professeur et chercheur au Département de physiologie intégrative de l’Université du Colorado. "Nous avons pu constater qu'il est bien toléré et qu'il semble activer certaines des voies métaboliques clés que la restriction calorique stimule habituellement".

L’augmentation du NAD+ au cours d’une restriction calorique est un mécanisme de survie qui a été développé au cours de l’évolution humaine. Mais ce n'est que récemment que les scientifiques ont commencé à envisager l'idée de supplémenter les personnes âgées avec un "précurseur du NAD +", comme le nicotinamide riboside, pour promouvoir un vieillissement en bonne santé.

"L'idée est qu'en suppléant les personnes âgées avec du nicotinamide riboside, nous ne restaurons pas seulement quelque chose qui est perdu avec le vieillissement (le NAD +), mais nous pourrions améliorer l'activité des enzymes responsables de la protection de notre corps contre le stress", a déclaré le Dr Christopher Martens, le premier auteur de l’étude.

Changement de paradigme

Si ce niveau de réduction de la pression artérielle systolique obtenu avec la supplémentation en nicotinamide riboside est confirmé dans un essai clinique plus large, il s’agirait d’un changement de paradigme.

Ces "précurseurs du NAD +" pourraient également fournir une option thérapeutique supplémentaire chez les personnes dont la pression artérielle n'est pas encore suffisamment élevée pour justifier un traitement, parallèlement aux changements diététiques et à l'exercice, qui sont actuellement recommandés.

D’ors et déjà, des études à plus grande échelle ont été mises en place pour évaluer l’effet sur le vieillissement, l’hypertension artérielle et la maladie d’Alzheimer.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité