Publicité

QUESTION D'ACTU

Sciences et histoire

Le visage de l'homme de Cro-Magnon était couvert de nodules selon une reconstitution

Des chercheurs de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) ont reconstitué le visage d'un squelette vieux de 27 680 ans, retrouvé en Dordogne en 1868. Atteint selon eux, d'une maladie génétique, l'Homo sapiens avait le visage recouvert de nodules bénins. 

Le visage de l'homme de Cro-Magnon était couvert de nodules selon une reconstitution P.Charlier-UVSQ

  • Publié 30.03.2018 à 12h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Découvert en 1868 dans la grotte des Eyzies, en Dordogne, le squelette de l’Homme de Cro-Magnon - daté de 27 680 ans - est historiquement le premier "représentant" de l’Homme moderne. A l'occasion des 150 ans de cette découverte, les chercheurs de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ), sous la direction du médecin légiste et anthropologue Philippe Charlier, ont pratiqué un examen anthropologique et médical direct, ainsi qu'un micro-CT-scanner au Muséum National d’histoire Naturelle de Paris et comparé les données avec celles issues de collections anatomiques et pathologiques de référence. Leurs travaux ont été publiés le 29 mars dans la revue The Lancet.

"Reconstitution réaliste"

A l'issu de ces examens, les scientifiques ont proposé un diagnostic : selon eux, il était couvert de nodules bénins, dont un gros sur le front, des plus petits sur les arcades sourcilières et le bas du visage, dus à une maladie génétique appelée neurofibromatose de type 1, ou maladie de Von Recklinghausen.  "Son conduit auditif interne gauche était lui aussi abîmé, vraisemblablement par une tumeur qui a grossi", a précisé Philippe Charlier.

La neurofibromatose de type 1 est une maladie génétique fréquente qui occasionne l'apparition de tâches cutanées et de tumeurs bénignes (non cancéreuses) à partir de la graine des nerfs. Les symptômes ont été mis en évidence en 1882 par le médecin allemand Dr Friedrich Von Recklinghausen, qui prêta son nom à la maladie. "Nous avons ensuite réalisé une reconstitution réaliste de la face de cet homme d’âge moyen, en tenant compte de sa pathologie". 

Si rien ne prouve qu'il portait une barbe si conséquente, les scientifiques ont décidé, par "parti pris", de le représenter avec une "barbe abondante". "L’équipe d’anthropologie médicale qui s’est récemment illustrée par l’étude des reliques dispersées de Saint-Louis, ou par l’identification des restes d’Adolf Hitler à Moscou", nous présente donc le visage du plus vieil ancêtre de l'Homme moderne découvert à ce jour. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité