• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Campagne de vaccination massive

Alerte à la rougeole en Angleterre

Pour faire face à une épidémie de rougeole, les autorités britanniques vont vacciner un million de jeunes en Angleterre et au Pays de Galles.

Alerte à la rougeole en Angleterre Kirsty Wigglesworth/AP/SIPA

  • Publié le 26.04.2013 à 14h20
  • |
  • |
  • |
  • |


L'Angleterre s'attaque à la rougeole. Les autorités britanniques ont en effet lancé cette semaine une grande campagne visant à faire vacciner un million de jeunes contre la rougeole en Angleterre et au Pays de Galles. L'initiative, qui coûtera 20 millions de livres (23 millions d'euros), est lancée au moment où le pays fait face à une épidémie.

Entre janvier et mars 2013, « 587 cas confirmés » ont été décomptés par les autorités sanitaires anglaises. Et au Pays de Galles voisin, ce sont 886 cas qui ont été recensés en six mois, dont 378 pour le seul mois d'avril. Un homme de 25 ans souffrant de la rougeole est décédé la semaine dernière. Les résultats d'analyses détermineront bientôt si le virus est la cause de la mort, ce qui en ferait la première personne décédée depuis 2008 en Grande-Bretagne des causes d'une rougeole.

Pour le ministre britannique de la Santé, Jeremy Hunt, il est temps « de tuer le mythe » qui voudrait que le triple vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole, appelé en anglais MMR (measles-mumps-rubella) puisse avoir un lien avec l'autisme.
La polémique est il est vrai apparue en 1998 après la publication dans la revue The Lancet d'une étude qui allait dans ce sens. Fin 2001, Tony Blair, alors Premier ministre, avait à nouveau semé le doute en refusant de révéler si son jeune fils Léo autiste, avait été ou pas vacciné contre la maladie. 
Malgré la publication de plusieurs études ultérieures écartant tout lien entre le vaccin et l'autisme, cette suspicion s'est traduite dans les faits par une chute spectaculaire des vaccinations en Grande-Bretagne. En 2005 par exemple, le taux de vaccination était tombé en moyenne à 80 %, avec des régions affichant une protection encore plus basse. La capitale britannique Londres est quand à elle particulièrement exposée parce que le taux de vaccination y est tombé dans certains quartiers à environ 50 % il y a dix ans.

Vaccination insuffisante en France
Côté français, la Cour des comptes déplorait au mois de février que la couverture vaccinale contre la rougeole restait toujours insuffisante dans le pays. La France totalise près de 15% des nouveaux cas européens de cette maladie. Particulièrement concernés, les adolescents et les jeunes adultes, mais aussi les catégories défavorisées qui sont identifiés par la Cour comme l’une des cibles vaccinales les moins bien couvertes. Pour y remédier, les auteurs du rapport préconisaient de développer les vaccinations dans les centres d’examen de santé de l’Assurance Maladie et en milieu scolaire et universitaire.

Enfin, dans son dernier bulletin, l’Institut de veille sanitaire (Invs) rappelle qu'en 2012, 859 cas ont été notifiés sans pic épidémique notable au printemps et depuis, le nombre de cas a diminué. Le virus continue toutefois à circuler avec les incidences les plus élevées observées dans le Sud-Ouest de la France.

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité