Publicité

QUESTION D'ACTU

Troubles du rythme

Une montre connectée pour détecter un trouble du rythme grave

Des chercheurs américains révèlent qu’une montre connectée est capable de détecter un trouble du rythme grave comme la fibrillation auriculaire.

Une montre connectée pour détecter un trouble du rythme grave prykhodov/epictura

  • Publié 23.03.2018 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La fibrillation atriale est une forme de trouble du rythme parfois difficile à dépister car paroxystique. Le problème est que la "FA" expose à des complications thrombo-emboliques cérébrales à type d'AVC. A travers le monde, la fibrillation auriculaire affecte 34 millions de personnes. Comme cette pathologie est souvent asymptomatique, on ne peut pas la détecter avant la survenue du premier AVC. La dépister est un véritable enjeu.

Une équipe de chercheurs californiens dévoile dans une récente étude observationnelle qu’une simple montre connectée peut détecter une fibrillation auriculaire. Leurs résultats sont publiés dans le Jama Cardiology du 21 mars 2018.

Une montre connectée équipée d'un algorithme

Avec un nouvel algorithme, une montre connectée a été capable de détecter un rythme cardiaque irrégulier correspondant à une fibrillation auriculaire, avec une grande précision. Des chercheurs de l’Université de Californie ont suivi un groupe de 51 patients sous traitement médicamenteux ou électrique visant à rétablir un rythme cardiaque régulier sur une période allant de 2016 à mars 2017.

Ces malades étaient équipés de montre connectée afin de collecter leurs données de fréquence cardiaque afin d’identifier une éventuelle fibrillation auriculaire. L’objectif était, entre autres, d’obtenir des données sur le rythme cardiaque et le nombre de pas afin de développer un algorithme capable de dépister une fibrillation auriculaire.

Une détection des troubles du rythme dans 98% des cas

En pratique, les chercheurs ont obtenu des résultats avec une sensibilité atteignant les 98% et une spécificité de 90,2%. Les auteurs de l’étude concluent qu’une montre connectée équipée d’un algorithme peut détecter passivement la fibrillation auriculaire.

Une simple montre connectée pourrait surveiller en permanence la fibrillation auriculaire et ainsi prévenir la survenue d’un grand nombre de décès. Il existe cependant une perte de sensibilité et de spécificité par rapport à un ECG standard et que de futures études permettront de déterminer le rôle optimal de l’évaluation du rythme cardiaque à l’aide d’une montre connectée.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité