Publicité

QUESTION D'ACTU

Intolérances

Retour des pollens : quels risques d'allergie dans votre région ?

Le risque d'allergie sera maximal autour de la Méditerranée à partir du lundi 27 mars prochain.

Retour des pollens : quels risques d'allergie dans votre région ? parinyabinsuk / istock

  • Publié 21.03.2018 à 11h13
  • |
  • |
  • |
  • |


Avis aux allergiques : le retour des beaux jours dès lundi 27 mars prochain fera réapparaître les pollens. Les patients "devront rester vigilants et bien suivre leurs traitements ou consulter leur médecin en cas de symptômes", met en garde le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA).

Pollens d'aulne et de cyprès

Plus précisément, le risque d’allergie sera maximal tout autour de la Méditerranée, à cause des pollens de cyprès et autres membres de la famille végétale des cupressaceae. Même cas de figure dans le Var, les Alpes-Maritimes, l’Aveyron, le Lot, le Cantal, le Tarn et la Lozère, où le risque d’allergie sera tout de même un peu moins important. Les pollens d’Aulne feront quand à eux des siennes en Alsace, dans les Vosges, ainsi que dans l’Aisne, la Marne, l’Aube, l’Yonne, la Nièvre, le Cher et l’Indre, qui devront faire avec un risque d’allergie élevé.
 
Les patients allergiques au frêne et à l’aulne pourront également ressentir de petites gênes dans toute la Bretagne, la Vendée, la Manche, les Deux-Sèvres, la Charente-Maritime, l’Indre-et-Loire, la Sarthe, la Mayenne, l’Orne, L'Eure, la Seine-Maritime, et, plus à l’Est, la Côte-d’Or (risque d’allergie faible). L’arrivée des pollens de bouleau est annoncée pour la fin du mois de mars.

Manifestations cutanées et respiratoires

En France, 20 à 30% des patients sont allergiques à quelque chose. Ce chiffre, qui a doublé en 20 ans, laisse présager qu’une personne sur deux souffrira d’allergie en 2050, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Les allergies peuvent avoir des manifestations cutanées (urticaire, dermatite), respiratoires (rhinite, asthme) ou généralisées (anaphylaxie). Selon les chiffres de l’Inserm, la prévalence de la dermatite atopique est évaluée à 15-20%,  celle de l’asthme à 7-10 % et celle de la rhinite et de la conjonctivite allergique autour de 15-20%.

De tels symptômes doivent pousser les patients à consulter un allergologue, qui procédera à un examen clinique, un test cutanée et des tests de provocation pour identifier l’allergène responsable de l’allergie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité