Publicité

QUESTION D'ACTU

Aux États-Unis

Des allergies alimentaires de plus en plus tard

Selon une étude américaine, les allergies alimentaires peuvent apparaître de plus en plus tard dans la vie. C'est le cas pour les allergies aux crustacés et aux arachides.

Des allergies alimentaires de plus en plus tard Photkas

  • Publié 28.10.2017 à 11h15
  • |
  • Mise à jour le 29.10.2017 à 10h27
  • |
  • |
  • |


On a traditionnellement tendance à associer les premières apparitions d'allergies alimentaires à la période de l'enfance. Pourtant, une étude présentée cette semaine lors du congrès de l'Académie américaine d'allergie, d'asthme et d'immunologie prouvent que près de un patient sur deux a développé une allergie à l'âge adulte. Une donnée qui n'a pas manqué d'étonner le Dr Ruchi Gupta, professeure spécialisée dans les allergies alimentaires à l'université de Northwestern (Evanston, Illinois) et auteure principale de l'étude.

"Les allergies alimentaires sont souvent perçues comme une condition qui commence dès l'enfance, alors l'idée que 45% des adultes souffrant d'allergies alimentaires les développent à l'âge adulte est surprenante", a-t-elle expliqué. D'après l'étude, l'allergie aux fruits de mer reste la plus courante chez les adultes et touche désormais environ 3,6% des adultes américains. Arrivent ensuite les allergies aux arachides et aux noix, dont la prévalence chez les adultes est passée de 0,5% en 2008 à 1,8% en 2017. 
Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Un taux de prévalence qui varie selon les ethnies 

"Comme chez les enfants, l'incidence des allergies alimentaires chez les adultes est à la hausse dans tous les groupes ethniques", remarquent les auteurs de l'étude. Leurs recherches ont cependant démontré que le taux de prévalence aux allergies alimentaires se révélait plus ou moins important en fonction des ethnies, notamment pour les allergies aux fruits de mer et aux arachides. "Les adultes asiatiques sont 2,1 fois plus susceptibles de déclarer une allergie aux mollusques que les adultes blancs, et les adultes hispaniques présentent une allergie aux arachides 2,3 fois plus fréquente que les adultes blancs", souligne Christopher Warren, chercheur en allergologie et co-auteur de l'étude. Le chercheur insiste par ailleurs sur l'importance pour les adultes de se soumettre à des tests d'allergie en cas de réactions inhabituelles après l'ingestion de certains aliments. "Beaucoup d'adultes croient que les allergies alimentaires affectent principalement les enfants, et donc ne pensent pas à se faire dépister", a-t-il déploré.

Une autre étude américaine publiée en juin dernier dans The Journal of Allergy and Clinical Immunology révélait qu'aux États-Unis, seulement un patient souffrant d'allergie alimentaire sur cinq avait consulté un allergologue. Les auteurs de l'étude soulignaient également que le nombre d’allergologues aux États-Unis demeure  en deçà des besoins. Avec 7 000 spécialistes, les patients sont en effet obligés d’attendre plusieurs semaines pour avoir un rendez-vous. Or, faute de suivi, l’allergie peut s’aggraver et devenir très contraignante pour le patient.
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité