Publicité

QUESTION D'ACTU

ISRS

Un antidépresseur fait mieux sur les troubles anxieux des enfants et des adolescents

Une nouvelle étude américaine révèle que certains antidépresseurs, les ISRS, sont plus efficaces dans le traitement du trouble anxieux chez les enfants et les adolescents. Cette découverte pourrait rapidement être applicable en pratique clinique.

Un antidépresseur fait mieux sur les troubles anxieux des enfants et des adolescents bodnarchuk/istock

  • Publié 20.03.2018 à 12h37
  • |
  • |
  • |
  • |


Chez les enfants et les adolescents très anxieux, on prescrit généralement deux principales classes d’antidépresseurs : les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) et les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSNa).

Des chercheurs de l’Université de Cincinnati montrent dans une nouvelle étude que les ISRS s’avèrent être l’option la plus efficace. Leurs résultats sont publiés dans le Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry.

Une amélioration globale plus rapide et plus importante

Afin de déterminer l’ampleur de la réponse ainsi que l’effet de la classe d’antidépresseur et de la dose administrée sur l’amélioration symptomatique des troubles anxieux de l'enfant et de l'adolescent, les chercheurs américains ont analysé des données issues de 9 essais randomisés et contrôlés évaluant 7 médicaments chez 1 673 jeunes.

En pratique, ils ont mis en évidence une amélioration globale plus rapide avec les ISRS. En effet, ils ont constaté une amélioration au bout de seulement deux semaines avec ce traitement, l’amélioration la plus significative ayant lieu au cours de la quatrième semaine.

Jeffrey Strawn, l’auteur principal de l’étude, indique « avoir constaté que la posologie n’influait pas nécessairement sur l’amélioration des patients, mais qu’elle affectait la rapidité avec laquelle ils s’amélioraient ».

Vers un changement de pratique clinique ?

Les chercheurs concluent que chez les enfants et les adolescents qui ont des troubles anxieux, une amélioration se produit plus tôt et de manière plus importante avec un traitement par ISRS qu’avec un traitement par IRSNa.

Jeffrey Strawn précise que ces résultats peuvent être immédiatement applicables à la pratique clinique.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité