Publicité

QUESTION D'ACTU

Enquête UFSB 2018

Vos gencives saignent... Alerte vous dira votre dentiste!

93% des Français se considèrent en bonne santé générale et 68% en bonne santé bucco-dentaire. Une vision beaucoup trop optimiste, surtout en ce qui concerne l'état de leur bouche. Ce qui se traduit par une méconnaissance préoccupante des signaux d'alerte. en particulier les saignements et la mauvaise haleine, traduction de gencives en mauvais état. Or sans bonne gencives... pas de bonnes dents!

Vos gencives saignent... Alerte vous dira votre dentiste! Epictura

  • Publié 19.03.2018 à 15h12
  • |
  • Mise à jour le 20.03.2018 à 19h26
  • |
  • |
  • |


Les résultats d’une enquête publiée par la très sérieuse Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire *, met encore une évidence le mauvais état de la bouche des Français, en particulier de leurs gencives. En cause, une mauvaise connaissance des liens entre santé bucco-dentaire et santé générale, une « non prise en compte » des 3 principaux signaux d’alerte, ajoutée à un manque d’information sur les maladies parodontales et leurs conséquences sur la sphère buccale. On sait pourtant ce qu’il faut faire… Prendre soin de sa bouche et de ses dents c’est :

  • Avoir une bonne hygiène dentaire quotidienne
  • Aller au moins une fois par an chez son dentiste, même quand tout va bien
  • Savoir que la santé générale est liée à la santé des dents

Contrairement à ce que l’on entend, les Français débordent d’optimisme sur… leur santé. Ils sont 93 % à la considérer « bonne », et 68 % à trouver leurs dents en bon état. Or, s’ils ont pris conscience de l’importance de la prévention des caries, ils sous-estiment la gingivite. Ce qui n’est pas qu’une caractéristique de notre pays ; en effet, 2 adultes sur 3 souffrent en Europe de ce problème. ET ce problème ne touche pas que les quinquagénaires et les seniors. Selon un sondage Opinion Way pour la SMEREP, 58% des étudiants déclarent ne pas aller chez le dentiste tous les ans.
Cette faible fréquentation s’explique pour près de la moitié d’entre eux, par le fait qu’ils n’aient pas mal aux dents (et ne consultent pas de dentiste dans ce cas), mais également pour des raisons financières pour 41% des étudiants.
En ce qui concerne le brossage des dents, ¼ des étudiants français se brossent les dents moins de deux fois par jour (30% en Ile-de-France). 

Les Français sont plus vigilant sur l’état du par choc de leur voiture que l’état de leur dentition. Et quand on parle de dents, on ferait mieux de dire gencive… Parce que comme lorsque l’on plante un arbre, on ne peut pas le faire dans une terre inhospitalière. Nos dents obéissent au même principe. Un des secrets du bon état de notre bouche est l’état de la plaque dentaire qui est un dépôt mais qui s’accumule sur les dents, les prothèses et les appareils dentaires.

Les maladies parodontales, un enjeu de santé publique

Il existe deux types de maladies:
- la gingivite qui est l'inflammation des gencives et qui provoque les saignements
- la parodontite qui touche l'os et provoque la formation de "poches" infectées entre la gencive et la dent

Source UFSBD

Brossage des dents toujours la première arme

Pour ce faire le brossage des dents est indispensable mais ne suffit pas. Il faut s’aider d’autres accessoires que la brosse à dents. Par exemple, le jet d’eau pulsé même si celui-ci n’est pas la panacée. En revanche, le bon vieux fil à dent reste d’actualité et il ne faut surtout pas hésiter à utiliser des bossettes qui passent entre les dents achever le travail.

Et puis il y a le recours au dentiste qui vous montrera à l’aide d’un produit révélateur l’étendue de votre plaque dentaire, avant de l’enlever. Certes, ce n’est pas particulièrement agréable mais indispensable au moins 2 fois par an.

Se faire détartrer les dents

La plaque dentaire est un dépôt composé de micro-organismes, en fait de microbes qui sont à l’origine de la formation des caries mais aussi les problèmes des gencives.

Lorsqu’elle est mince, cette plaque peut être translucide et impossible à voir à l’œil nu. Mais plus elle vieillit, plus elle s’épaissit et la dent peut avoir une apparence mate et terne. D’ailleurs, demandez à votre dentiste de vous colorer la plaque. Il peut le faire provisoirement et vous constaterez qu’elle est présente sur pratiquement toutes les dents… Sauf si vous vous brossez les dents matin et soir

Le détartrage est une manœuvre qui, sans être agréable n’est pas douloureuse surtout si elle est faite régulièrement.  Et vous constaterez qu’une fois la plaque détruite au bout d’un temps très court, un sens souvent négligé reprend toute sa provenance …Celui de l’olfaction. Les odeurs redeviennent évidentes et le goût s’améliore. L’état de la dentition joue un rôle fondamental dans notre approche de l’odorat donc du goût.

Pour ceux chez qui la gingivite est évoluée, le traitement sera un peu plus long, mais peut assez souvent permettre de sauver la ou les dents.

Les signes d’alerte à connaître

Trois Français sur quatre ont des saignements au brossage mais sous-estiment l’impact sur leur santé. On connaît tous le proverbe : « Qui saigne des gencives accuse la brosse à dents. » C’est malheureusement totalement faux « Cela nous arrive toutes les semaines. Des patients nous disent qu’ils se brossent moins ou différemment les dents parce qu’ils saignent. Or, il faut être clair : une gencive n’est pas censée saigner. Si c’est le cas, c’est d’elle qu’il faut se préoccuper ! » selon l’UFSBD

Seuls 9 % ce ceux qui saignent consultent pour ce motif. Or, saignements réguliers, douleurs et mauvaise haleine sont les premiers signes d’une maladie inflammatoire de la gencive.

La mauvaise haleine se soigne

Plusieurs millions de Français sont concernés… Pas seulement à cause du tabagisme qui en est une des premières causes, mais surtout en raison de l’état des gencives. Il s'agit d'un problème qui perturbe plus d'un couple.

C’est un des mystères de la nature. En effet, on est rarement incommodé par ses propres odeurs, alors que celles – même d’un proche – peuvent complètement perturber une relation sentimentale ou sociale. En particulier, la mauvaise haleine, dont, paraît-il, des millions de Français souffrent dans l’anonymat le plus total.

Car si – pour reprendre la première idée – on est rarement perturbé par ses propres odeurs, c’est tout simplement parce qu’on ne les sent plus. C’est donc un service important pour un proche de lui conseiller – certes avec tact – de consulter.

Nous promettre une haleine de bébé grâce aux produits mentholés en dentifrice, gel ou liquide est souvent bien éloigné de la vérité. Le brossage des dents est un réflexe élémentaire important et même à l’eau claire. Mais, malheureusement, son efficacité est souvent très passagère.

Des solutions existent

Il existe toutefois de nombreuses solutions. Le médecin commencera d’abord par chercher la cause de cette haleine de « zoo », comme disent les Américains. Il y a d’abord les causes gastronomiques. A l’état normal, le système digestif est étanche, sauf à certains aliments comme l’ail, l’oignon, l’alcool ou les sauces. Si les éructations sont trop nombreuses, l’haleine peut alors en souffrir. Il existe des produits pour accélérer la digestion qui viendront à bout de ce phénomène.

Tout comme l’acidité excessive de l’estomac qui fait mauvais ménage avec le tabac et l’alcool, même s’il n’y a pas de « brûlure d’estomac » pour les dépister. Il suffit alors de prendre des médicaments antiacides et anti-reflux, que seul votre médecin peut vous prescrire. N’hésitez pas d’ailleurs à en parler avec lui si c’est votre enfant qui a mauvaise haleine, car c’est souvent cette acidité qui est en cause.

Restent ensuite des raisons qui sont plus du ressort de votre dentiste : les infections d’une carie négligée, l’inflammation des gencives souvent compliquées d’abcès, tout cela peut donner corps à de fortes odeurs. Et seul le traitement de dentisterie mettra fin au problème.

Toutes ces causes sont parfaitement traitables et que, même s’il le faut, un bilan général aidera à trouver la solution. De bonnes raisons pour rendre service à ceux que vous aimez en cessant de taire un petit secret parfois lourd de conséquences.

Dents et santé générale

Les dents sont sans doute faites pour tenir 200 ans. Que savez-vous des dents ? Probablement que l’on en a 32 et que lorsqu’elles font mal rien d’autre n’a beaucoup d’importance…

Pourtant, une bonne dentition c’est beaucoup plus qu’un très beau sourire et l’absence de douleur. Car nos dents peuvent se manifester de façon extrêmement variées. Elles peuvent être responsables de migraines, de douleurs au niveau du cou, voire d’insomnies rebelles à toutes formes de médicaments autres que le recours au dentiste.

L’état de nos dents retentit bien au-delà de la bouche. Beaucoup plus qu’on ne le pense d’ailleurs. Par exemple, les athlètes de haut niveau qui souffrent d’inflammation de leurs tendons à répétition, savent bien que c’est dans leur bouche, plutôt que dans le changement de leur entraînement que se trouve souvent la solution. Enfin, un abcès dentaire peut détruire à distance les valves du cœur ou provoquer une infection généralisée de notre thorax.

* Enquête UFSBD/Pierre Fabre Oral Care menée en ligne auprès de 32 421 personnes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité