Publicité

QUESTION D'ACTU

Angiostrongylus cantonensis

Australie : un adolescent paralysé après avoir avalé une limace lors d'un pari

Adolescent de 19 ans, Sam Ballard, un jeune rugbyman australien, est devenu paralysé après avoir avalé une limace. La limace de jardin était l'objet d'un pari stupide entre amis. Elle était porteuse d'une infection grave.

Australie : un adolescent paralysé après avoir avalé une limace lors d'un pari erwo1/istock

  • Publié 09.03.2018 à 14h03
  • |
  • Mise à jour le 11.03.2018 à 10h05
  • |
  • |
  • |


Malheureusement, cette banale limace de jardin contenait un parasite appelé Angiostrongylus cantonensis, dont l’hôte habituel est le rat. Les limaces se contaminent en ingérant les excréments des rongeurs.

Le plus souvent, les personnes infectées par le parasite n'ont pas de problème. Exceptionnellement, une personne contaminée peut contracter une méningo-encéphalite, une grave infection qui touche les méninges, mais aussi le cerveau. C’est le cas de Sam, qui est tombé dans un coma et celui-ci a duré 420 jours.

Tétraplégie irréversible

A son réveil, le jeune homme est tétraplégique, les séquelles neurologiques liées aux atteintes du cerveau sont irréversibles… Il passe 3 ans à l’hôpital, ses soins sont financés par le régime national d’assurance invalidité, le NDIS, à hauteur de 492 000 $ (environ 397 216 €). Aujourd'hui, le jeune homme à 28 ans et est totalement dépendant : il doit être nourris par sonde gastrique, il fait des crises d'épilepsie, sa température corporelle est complètement dérégulée et il demeure paralysé dans un fauteuil roulant... le régime d'assurance a décidé en septembre dernier de réduire l’allocation de Sam à 135 000 $ (environ 108 973 €).

Depuis les proches de Sam tentent de s’organiser pour obtenir des soutiens.

Le parasite en question : Angiostrongylus cantonensis

L’ingestion du parasite Angiostrongylus cantonensis par l’homme peut exceptionnellement provoquer une méningo-encéphalite avec paralysie des nerfs crâniens. L’incubation dure 2 à 3 semaines.

Il n’existe pas de traitement, l’évolution est habituellement favorable en quelques semaines. Ce parasite se transmet par voie digestive, c’est une "zoonose" dont le réservoir est constitué par les crustacés, les escargots, les limaces.

Les rats hébergent une forme du parasite qui est normalement non-infestante pour l’homme. Ce dernier peut se contaminer via des aliments ou de l’eau contaminés, par ingestion d’escargots, de limaces ou de crustacés parasités, ainsi que par des plantes (salade).
Les cas sont généralement localisés en Afrique, Asie et Océanie.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité