Publicité

QUESTION D'ACTU

Journée de l'audition

Les oreilles des jeunes enfants peuvent aussi être malentendantes

La 21ème journée Nationale de l’Audition, qui a lieu ce jeudi 8 mars, est l’occasion d’amener gratuitement les adolescents à faire un test auditif. Une pratique trop rare alors que leur qualité auditive peut être mauvaise.

Les oreilles des jeunes enfants peuvent aussi être malentendantes Istock/ia_64

  • Publié 08.03.2018 à 20h11
  • |
  • |
  • |
  • |


Après un concert ou une soirée en discothèque, les jeunes peuvent ressentir des troubles auditifs ou des acouphènes. Ceux-ci ne doivent pas être minimisés. A terme, ils risquent de devenir permanents.

La 21ème journée Nationale de l’Audition, ce jeudi 8 mars, est l’occasion de se faire dépister gratuitement dans des points d'accueil.

La puissance sonore maximale des baladeurs à 100 dB

Quelles sont les conduites à risque chez les adolescents ? Les activités où le volume sonore est important, comme lors d’un concert ou d’une soirée en discothèque. Même une simple soirée, dès lors que la musique est forte ou que l'adolescent se rapproche des enceintes. Mais, l’écoute prolongée d’un baladeur à très forte puissance sonore est aussi dangereuse. Même si le son est agréable, c’est le volume qui est incriminé. Si la loi limite la puissance sonore maximale des baladeurs à 100 dB, il est généralement conseillé de régler le volume au maximum à la moitié ou aux trois quarts de cette valeur.

Des signes peuvent être annonciateurs d’un trouble auditif. Les jeunes enfants peuvent traduire une surdité modérée par des troubles de la voix et du comportement, un retard de langage ou de parole, des réactions irrégulières aux bruits et à la voix ou encore des otites et rhinopharyngites à répétition. Si le surdité est importante, l’enfant peut avoir des troubles du comportement ou ne pas réussir à parler. En grandissant, cette pathologie se manifeste par des troubles de la parole ou encore des difficultés scolaires.

Le médecin ORL est le seul à pouvoir diagnostiquer une déficience auditive

Si l’adolescent ou enfant présente l’un de ces signaux, ou même une gêne répétée, il faut procéder à un test de dépistage. Dans ce cas, le médecin ORL est le seul à pouvoir diagnostiquer une déficience auditive. C’est ce même praticien qui suivra par la suite le patient. S’il prescrit une aide auditive, l’audioprothésiste choisit les caractéristiques de l’appareil : soit les contours, portés sur le pavillon et reliés au conduit auditif par un tube, soit les intraauriculaires, enfoncés dans le conduit auditif et invisibles de l’extérieur.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité