Publicité

QUESTION D'ACTU

Effet placebo

Le placebo est un médicament... ou plus exactement un faux médicament.

Le placebo garde encore certain mystères et  fait l’objet de recherches, car les scientifiques se posent toujours la question de savoir comment une substance anodine arrive à se transformer en véritable médicament.  

Le placebo est un médicament... ou plus exactement un faux médicament. scanrail

  • Publié 05.03.2018 à 15h25
  • |
  • |
  • |
  • |


Placebo, vient du  latin. Cela veut dire « je plais ».

Le placebo est un « trompe l’œil ». Ecoutez cette  histoire… Des médecins ont réuni un groupe de volontaires  et leur ont proposé de recevoir pendant quelques jours de l’aspirine, tout en expliquant les risques de ce médicament vis-à-vis de l’estomac. Puis sans les en informer, ils ont donné à la moitié du groupe de volontaires de l’aspirine et à l’autre, la même gélule qui, au lieu de contenir de l’aspirine n’était remplie que de …farine.

Quelques temps plus tard,  on a été regarder avec une caméra à l'intérieur des estomacs de tous ces volontaires.  Surprise! 30% de ceux qui n’avaient eu en guise d’aspirine que de la farine, présentaient des signes de saignement et d’ulcère à l’estomac alors que la logique aurait été de ne rien trouver, le produit avalé étant anodin. Ainsi on a mis en évidence l’effet placebo.

Le cerveau des avaleurs de farine avait enregistré la possibilité d’avoir des complications et ce même cerveau les avaient fabriquées.

Aujourd’hui on connaît bien cet effet placebo des médicaments. D’ailleurs pour être précis on dit, effet placebo lorsque l’effet est positif, c’est à dire qu’il amène un soulagement et, on dit aussi  effet « nocebo » lorsqu’il s’agit d’un effet négatif comme cela s’est passé dans le cas de le cas de la farine. Ou tout récemment probablement dans l’affaire Lévothyrox

L’eau distillée aussi efficace que la morphine

Autre expérience impressionnante, menée par le Samu. A l’arrivée du camion pour les gens qui souffraient, les médecins – sans savoir ce qu’il injectait car c’est important que le médecin ne soit pas dans la combine pour influencer l’effet – injectaient au hasard, soit de la morphine soit de l’eau ; Et bien Celle-ci s’est révélée aussi efficace que la morphine dans 40% des cas. Je vous rassure si la douleur ne cédait pas très vite, il y avait une vraie seringue de morphine tout prête. Mais ça prouve que la présence rassurante des urgentistes compte pour une partie non négligeable dans le soulagement.

Très utilisé pour tester les médicaments

Pour bien faire la part des choses, pour ne pas mélanger cette victoire de l’esprit sur le corps, tout médicament mis sur le marché est obligatoirement comparé à un placebo. Afin de montrer que la nouvelle médication est au moins plus efficace qu’…un morceau de sucre.

Aujourd’hui on connaît bien cet effet placebo des médicaments. On estime  que près de 35% de ceux qui prennent un médicament voient leurs symptômes diminuer uniquement parce qu’ils pensent que le produit qu’on leur donne est bon pour eux. 

Non utilisés par les médecins

Les médecins ne prescrivent pas de vrais placebos;  parce qu’il n’y en a pas sur le marché et que e si c’était le cas,  ils seraient vite démasqués. En réalité, les médecins détournent le sujet en prescrivant des médicaments, dés qu’ils ont un doute sur la nature psychique du problème, dont ils savent pertinemment qu’ils n’ont aucun effet . Et fait c’est pas le choix qui manque !

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité