Publicité

QUESTION D'ACTU

Manger mieux

Sucré ou salé : la génétique joue un rôle dans le type de goûter que préfèrent vos enfants

Des chercheurs canadiens ont découvert la relation entre certains facteurs génétiques et la tendance à préférer manger plus gras ou plus sucré chez des enfants de maternelle. 

Sucré ou salé : la génétique joue un rôle dans le type de goûter que préfèrent vos enfants AndrewLozovyi/epictura

  • Publié 23.02.2018 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Pourquoi avons-nous tendance à grignoter des choses très sucrées ou très salées ? A cause de la génétique. C’est ce que concluent des chercheurs canadiens après avoir étudié les préférences gustatives d’enfants et leur patrimoine génétique. La plupart d'entre eux ont des prédispositions génétiques qui les rendent plus friands de certains types de collations. Cette étude a été réalisée par les chercheurs de l’université de Guelph au Canada.

80% des enfants avaient une prédisposition génétique

"Les enfants mangent plus de snacks qu’avant et nous pensons que regarder comment la génétique peut être liée au comportement alimentaire est important pour comprendre l’augmentation de l’obésité chez les enfants", explique Elie Chamoun, l’un des auteurs de cette étude. Les scientifiques ont étudié les habitudes alimentaires d’environ 50 enfants de maternelle. Ils se sont intéressés aux connexions entre les gènes des trois récepteurs de goûts, ceux qui peuvent amener à aimer davantage les choses sucrées ou salées. 80% des enfants avaient une prédisposition génétique à avoir de mauvaises habitudes en termes de collation. 

Des tests salivaires ont été réalisés pour déterminer les profils génétiques. Certains enfants avaient le gène qui les prédisposaient à aimer plus le sucré. Ils avaient donc tendance à manger plus de calories venant du sucre et à grignoter le soir. A l'inverse de ceux qui étaient plus friands de nourriture riche en graisses. "Ils avaient une sensibilité gustative au gras plus faible", souligne le professeur Chamoun. 

L’obésité infantile

"Cela pourrait être un outil utile pour les parents qui veulent adapter le régime de leur enfant à ces prédispositions. Par exemple, si vous savez que votre enfant à une envie forte de nourriture sucrée à cause de ses gènes, vous allez avoir tendance à limiter ou réduire leur accès à ce type de nourriture à la maison", conclut le chercheur canadien. D’après l’Organisation mondiale de la santé, près de 43 millions d’enfants de moins de cinq ans dans le monde sont en surpoids ou obèses.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité