Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Couple : quand faut-il se quitter ?

Prendre la décision de se quitter n’est pas toujours une évidence même pour un couple en crise ou en souffrance.

Couple : quand faut-il se quitter ? olly18/Epictura

  • Publié 21.02.2018 à 07h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Que ce soit à cause de sa peur de l'abandon, de la solitude, ou encore d'une dépendance émotionnelle à l'autre, se séparer n'est jamais un acte anodin. Pourtant, faut-il vraiment attendre d'avoir atteint un point de non-retour pour se quitter ? N'y-a-t-il pas d'autres façons de limiter la souffrance ?

La rupture pour recouvrer sa liberté

De nombreux couples vivent ensemble mais ne se voient plus ou ne communiquent plus. La routine, les enfants ou le travail ne laissent plus la place aux moments d'intimité et d'activités communes. Certains vont même jusqu'à faire chambre à part, et faire tourner leur foyer sur un pilote automatique.

Des projets qui diffèrent, un manque d'attention portée à l'autre ou un manque de compréhension et de communication peuvent être les signes qu'une rupture serait préférable. Plutôt que de rester enfermé dans ce quotidien source de stagnation, et parfois même de régression, se séparer peut redonner un nouveau souffle et un épanouissement personnel perdu jusqu'à présent.

La rupture pour soulager la souffrance

Dans certains cas, c'est le respect qui s'envole et s'installe progressivement une violence verbale et une négligence de l'autre. Chacun se détruit et empêche l'autre de vivre selon ses propres désirs.

Mieux vaut mettre un terme à une relation malsaine plutôt que de souffrir inutilement de cette façon. Plus cette situation durera, et plus il sera difficile de s'extraire de cet environnement hostile. Pourtant, la séparation sera ici nécessaire pour sauver sa peau.

Ne pas avoir peur de prendre une décision irrémédiable

Quand une relation s'achève, on ressent forcément de la peine liée à cette perte. Cependant, il est toujours préférable de s'extraire d'une relation de couple dans laquelle on ne ressent plus d'épanouissement et que le bonheur s'est transformé en souffrance. Terminer une histoire c'est faire un deuil temporaire qui permet de se recentrer sur soi et d'avancer.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité