Publicité

QUESTION D'ACTU

La nouvelle E-génération

Les Français, ces accros aux sites de rencontres

Selon une enquête réalisée en janvier par l’IFOP, 33 % des Français et 21 % des Françaises reconnaissent avoir déjà surfé sur des sites ou des applications de rencontres. Certains reconnaissent même y être addicts. Explications. 

Les Français, ces accros aux sites de rencontres GaudiLab/Epictura

  • Publié 01.02.2018 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Que ce soit pour trouver l’âme sœur, une rencontre d’un soir ou une relation adultère, les Français sont de plus en plus nombreux à s’inscrire sur des sites de rencontres depuis leur création en 1997. Il existerait à ce jour plus de 2000 plateformes en ligne et applications de ce genre. Selon une enquête réalisée en janvier par l’IFOP en partenariat avec LACSE auprès d’un échantillon de 2012 personnes représentatif de la population métropolitaine âgée de 18 à 69 ans, 33 % des Français et 21 % des Françaises reconnaissent avoir déjà surfé sur des sites ou des applications.

La dépendance aux sites de rencontre

Plus marquant encore, près de 30 % de ces personnes avouent avoir été, ou y être addicts. Swiper, matcher et faire passer les profils devient un passe temps. Chaque match est un boost émotionnel, une petite victoire, un pic de confiance en soi auquel certaines personnes prennent vite goût. La dépendance aux sites de rencontres s’explique aussi, selon des chercheurs de l’université de Kansas aux Etats-Unis, par l’incapacité chronique, notamment chez les hommes, de reconnaître qu’une personne flirte avec eux dans un endroit public. L’arrivée de sites de rencontres et d'applications telles que "Tinder" ou "Adopte un Mec" change la tendance.

Les jeunes femmes plus connectées que les jeunes hommes

Grâce aux smarphones, les gens peuvent désormais rester connectés depuis le travail, les transports ou l'université. Il est facile d’interagir en ligne à tous moment de la journée, échanger avec des tiers et même faire des rencontres. Les jeunes sont particulièrement touchés par ce phénomène : 36 % des hommes âgés de 18 à 24 ans et 37 % des femmes de 18 à 24 ans se sont déjà inscrits sur un site de rencontres.

Quand Internet intervient dans la sexualité

Les mœurs évoluent rapidement. Aujourd’hui, trouver quelqu’un pour passer la soirée est devenu accessible et rapide. N’en déplaise aux conservateurs, les convenances d’antan fondées sur le politiquement-correct ne sont plus. Les jeunes sont plus ouverts, plus entreprenants. Ils peuvent choisir la couleur de cheveux de leur futur partenaire, son caractère, la ville où il/elle habite et même sa situation professionnelle avant d'entamer une conversation.

Selon l’enquête IFOP, 72 % des hommes et 47 % des femmes reconnaissent avoir eu une relation sexuelle sans lendemain, juste pour une nuit. 61% des utilisateurs ayant déjà eu un(e) partenaire grâce à un site ou une application de rencontres ont déjà retrouvé directement quelqu’un à leur domicile pour engager une relation sexuelle.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité