Publicité

QUESTION D'ACTU

D'après une nouvelle étude

La pollution de l'air perturberait la régularité du cycle menstruel

D'après une nouvelle étude américaine, l'exposition à la pollution atmosphérique retarderait la mise en place de cycles menstruels réguliers chez les adolescentes. 

La pollution de l'air perturberait la régularité du cycle menstruel twinsterphoto/epictura

  • Publié 28.01.2018 à 11h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Les adolescentes exposées aux particules fines seraient davantage sujettes à des cycles menstruels irréguliers. Tels sont les résultats d'une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de centre médical de l'Université de Boston (États-Unis) publiée dans le journal Human Reproduction. Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs se sont basés sur une cohorte de 34.832 lycéennes âgées de 14 ans à 18 ans, participantes du programme national Nurse Health Study 2 (NHS). Ils ont ensuite croisé ces informations avec les paramètres d'exposition à la pollution atmosphérique issues du système de surveillance de la qualité de l'air (EPA) américain. 

Perturbation du système endocrinien reproducteur

En analysant ces données, les auteurs de l'étude ont constaté que l'exposition à la pollution de l'air des jeunes femmes en âge d'aller au lycée était en corrélation avec l'irrégularité du cycle menstruel. « Bien que les expositions à la pollution atmosphérique aient été associées à des maladies cardiovasculaires et pulmonaires, à l'infertilité, et au syndrome des ovaires polykystiques, cette étude suggère pour la première fois que la pollution perturbe le système endocrinien reproducteur », considère Shruthi Mahalingaiah, professeur adjoint à l'Université de Boston et auteur principal de l'étude. 

Les niveaux élevés de particules dans la pollution de l'air ont démontré un lien avec l'activité hormonale. Cependant, selon les chercheurs, on ignorait jusqu'à présent si la pollution de l'air était associée à une irrégularité du cycle menstruel. Il s'agit donc de la première étude qui fait mention d'une corrélation directe entre pollution de l'air et cycle menstruel. 

D'après l'étude, l'augmentation de l'exposition aux particules fines perturbe l'installation d'un cycle menstruel régulier des adolescentes jusqu'au début de l'âge adulte. Les jeunes femmes les plus concernées vivent dans l'ouest et le nord-ouest des États-Unis, indiquent les scientifiques. « Ces résultats confortent l'idée selon laquelle la réduction des émissions de particules fines est une priorité au niveau mondial et individuel », conclut le Pr Mahalingaiah.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité