Publicité

QUESTION D'ACTU

Epidémie

Petit répit pour la grippe mais les jeunes vont beaucoup aux urgences et à l'hôpital

Selon le dernier bulletin des réseaux Sentinelles, sur la 1ère semaine de janvier, l’épidémie de grippe, qui touche toute la France métropolitaine et est particulièrement intense dans certaines régions, connaît un répit au plan national. Mais la part des hospitalisation après passage aux urgences augmente. Le virus A(H1N1) reste prédominant et, comme il est peu connu du système immunitaire des jeunes, ceux-ci restent les plus à risque.

Petit répit pour la grippe mais les jeunes vont beaucoup aux urgences et à l'hôpital drmadra/epictura

  • Publié 10.01.2018 à 16h38
  • |
  • Mise à jour le 12.01.2018 à 08h33
  • |
  • |
  • |


Selon le dernier bulletin épidémiologique des réseaux Sentinelles qui concerne la première semaine de janvier, en France métropolitaine, la fréquence des syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale est redescendue à 423 cas pour 100 000 habitants, contre 527 cas pour 100 000 habitants la dernière semaine de décembre, soit 275 000 nouveaux cas.
Les réseaux Sentinelles anticipent une stabilité de l’épidémie sur la semaine, mais c’est une anticipation qui est construite à partir des données issue d’une semaine où beaucoup de médecins libéraux étaient en vacances.

Un répit avant la rentrée des classes

Un répit serait le bien venu, mais la rentrée des classes fait craindre un emballement de l’épidémie. L’épidémie de grippe a atteint toutes les régions de France métropolitaine et certaines restent en forte tension. Le Ministère de la Santé a indiqué que la plupart des hôpitaux avait activé leurs plans d'urgence afin de faire face à l'afflux de malades de la grippe.
La fréquence de la grippe est maximale en Provence-Alpes-Côte d’Azur (785 cas pour 100 000 habitants), Auvergne-Rhône-Alpes (642 cas pour 100 000 habitants) et Occitanie (517 cas pour 100 000 habitants). Les hospitalisations représentent toujours 0,1% des cas et les tableaux cliniques rapportés sont sans particularité.

Augmentation de la part des hospitalisations

Le nombre de passages aux urgences pour syndrome grippal a baissé (8 518 contre 11 462 la dernière semaine 2017) et le nombre d'hospitalisation est resté stable (1265 contre 1251 la semaine d'avant), faisant mécaniquement passer la part des hospitalisations après passages aux urgences de 11% à 15% sur cette 1ère semaine de janvier.
Comme chaque année, les hospitalisations ont bien sûr concerné les personnes âgées de plus de 65 ans (50%, du fait de l'immunosénescence et des maladies associées à cet âge (co-morbidités), mais cette année, les enfants sont fortement hospitalisés (22% pour les moins de 5 ans).

Prédominance du virus A(H1N1) et des jeunes

Cette épidémie 2017-2018 se caractérise par une nette prédominance du virus de type A(H1N1). Dans la mesure où c’est une épidémie qui est en rapport avec une souche très peu connue du système immunitaire des jeunes, elle les touche particulièrement : lors de la dernière semaine de décembre 2017, 49% des passages aux urgences pour syndrome grippal concernaient les moins de 15 ans, et près de 20% conduisaient à une hospitalisation. Sur la première semaine de janvier, 34% des moins de 5 ans et 27% des 15-44 ans vont aux urgences pour syndrome grippal.

Maintien des mesures de prévention

Le Ministère de la Santé reste donc mobilisé et la campagne de prévention reste pertinente pour essayer de limiter la propagation de la grippe à l’école. La direction générale de la Santé (DGS) continue donc d’appeler à adopter des gestes simples, les « gestes barrières » pour limiter la transmission de la maladie. Il est donc indispensable que chacun adopte au quotidien les gestes de prévention, notamment en collectivités et dans les transports en commun où il se transmet facilement.

Les gestes de prévention de la diffusion du virus

Ces « gestes barrières » sont rappelés par des spots TV et radio d’urgence élaborés avec Santé publique France en cas d’épidémie de grippe de grande ampleur. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a été saisi afin que ces messages de prévention sanitaire soient diffusés le plus largement possible, selon le dispositif prévu par la loi audiovisuelle du 30 septembre 1986. Il existe 7 gestes barrières à adopter pour se protéger contre les virus de l’hiver :
• Geste 1 : se laver les mains
• Geste 2 : se couvrir le nez et la bouche quand on tousse ou éternue
• Geste 3 : se moucher dans un mouchoir à usage unique
• Geste 4 : éviter de se toucher le visage, en particulier le nez et la bouche
Et quand on est atteint par les virus de l’hiver :
• Geste 5 : limiter les sorties, contacter le médecin si besoin
• Geste 6 : limiter les contacts directs et indirects (via les objets)
• Geste 7 : porter un masque (notamment lorsqu’on est en contact avec des personnes fragiles)

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité