Publicité

QUESTION D'ACTU

Etats-Unis, France

Bonne nouvelle : le taux de mortalité du cancer diminue mais pas pour tout le monde

Entre 1991 et 2015, le taux de mortalité du cancer a baissé de 26%. Des résultats liés à une détection plus précoce des cancers, de meilleurs traitements…et l’arrêt du tabac. Il existe cependant des disparités selon le type de cancer.

Bonne nouvelle : le taux de mortalité du cancer diminue mais pas pour tout le monde sabphoto/epictura

  • Publié 05.01.2018 à 14h20
  • |
  • |
  • |
  • |


2,4 millions de décès en moins entre 1991 et 2015 aux Etats-Unis. Dans ce pays, source de nombreuses innovations thérapeutiques ces dernières années, le taux de mortalité des cancers recule, si l’on en croît un rapport annuel de l’American Cancer Society. Entre 2014 et 2015, ce taux a continué de baisser, de 1,7%. D’après les chercheurs, cette diminution est due à une meilleure détection de la maladie, à l’amélioration des traitements mais aussi aux effets positifs de l’arrêt de la cigarette.

Différences selon les cancers

La baisse du taux de mortalité varie selon le type de cancers. Pour le cancer du sein, cette diminution atteint 39% entre 1989 et 2015, pour la prostate, il s’agit de 52% entre 1993 et 2015, et pour le cancer colorectal, 52% entre 1970 et 2015.
Le taux de mortalité lié au cancer du poumon a diminué de 45% entre 1990 et 2015 pour les hommes. Pour les femmes, la baisse a été étudiée entre 2002 et 2015 et elle représente 19% de décès en moins.

Différences entre hommes et femmes

Un décès par cancer sur quatre est du à un cancer du poumon. Prostate pour les hommes, sein pour les femmes, cancer colorectal et cancer du poumon dans les 2 sexes, sont ceux qui tuent le plus. La baisse du taux de mortalité du cancer est cependant plus élevée chez les hommes que les femmes. Elle a diminué pour eux de 32% depuis 1990 contre 23% depuis 1991 pour les femmes.
D’après cette étude, il y aura aux Etats-Unis en 2018, 1 735 350 nouveaux cas de cancers. 42% d’entre eux seront des cancers de la prostate.

Une tendance similaire en France

Un rapport de Santé Publique France vient de dresser un bilan similaire dans notre pays. Parmi les principaux enseignements, le cancer du poumon est en passe de devenir la 1ère cause de mortalité chez les femmes, devant le cancer du sein pourtant plus fréquent. Ceci témoigne du bénéfice de la détection précoce du cancer du sein et de son traitement en France. Cela souligne surtout l’échec patent des politiques de santé publique visant à faire régresser le tabagisme en France, en particulier auprès des femmes.

Cette étude montre que les efforts de détection du cancer ont payé aux Etats-Unis. « On Remarque, en particulier, l’impact de la lute contre le tabagisme », explique Otis W. Brawley, médecin chef de l’American Cancer Society. « La baisse de la consommation de cigarettes est l’un des plus importants facteurs de baisse du taux de mortalité du cancer ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité