Publicité

QUESTION D'ACTU

HTA

Traiter l’hypertension résistante sans médicaments

La stimulation du baroréflexe carotidien réduit la pression artérielle et pourrait être appliquée pour le traitement de l’hypertension artérielle résistante.

Traiter l’hypertension résistante sans médicaments Mizina/epictura

  • Publié 18.12.2017 à 16h04
  • |
  • |
  • |
  • |


Le « baroréflexe », c’est un réflexe déclenché lors de la stimulation de récepteurs à la pression du sang dans les artères, les « barorécepteurs ». Ceux-ci sont situés dans les sinus des carotides et le sinus de l’aorte. Ces récepteurs sont sensibles à l’étirement des vaisseaux sanguins et s’activent lorsque la pression sanguine se modifie.
C’est cette stimulation, grâce à l’implantation d’une sorte de pace-maker qu’ont tenté des chercheurs, dans une étude publiée dans la revue The Lancet. Selon eux, cette stimulation permettrait de réduire la pression artérielle, en particulier chez les malades souffrant d’hypertension artérielle résistante à tous les traitements médicamenteux.

Une méthode efficace

Trente malades, autant d’hommes que de femmes, mal équilibré sous traitement pour leur HTA ont reçu l’implantation du dispositif permettant de stimuler le baroréflexe. Agés d’en moyenne 52 ans, ils prenaient tous au moins quatre médicaments différents pour traiter avec peu de succès leur hypertension artérielle.
La pression artérielle moyenne mesurée au cabinet du médecin était de 184/109 mm Hg (18/14) lors du début de l’essai et la stimulation baroréflexe permet d’obtenir une diminution de 24/12 mm Hg à 6 mois (p=0.0003 pour la baisse de la pression artérielle systolique et p=0.0001 pour la baisse de la pression artérielle diastolique.
La mesure de la pression artérielle ambulatoire (MAPA sur 24 heures) à l’inclusion était de 155/100 mm Hg (17/14) et la stimulation baroréflexe permet d’obtenir une réduction de 21/12 mm Hg à 6 mois (p<0.0001 pour la baisse des pression artérielles systoliques et diastoliques)/

Quelques effets indésirables

Quatre personnes ont eu des effets indésirables au bout de six mois. Deux ont souffert d’hypotension, un a vu son hypertension s’aggraver, un a été victime de claudication intermittente et un autre a vu sa plaie s’infecter.
Selon les médecins, cette implantation de barorécepteurs a permis de baisser considérablement la pression artérielle des patients qui ont accepté de se soumettre au dispositif. Néanmoins, au vu des effets indésirables qu’ont subi certains patients, des essais supplémentaires sont nécessaires pour étudier l’utilisation de ce traitement.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité