Publicité

QUESTION D'ACTU

Grossesse

Chez les femmes diabétiques enceintes, le contrôle régulier du taux de sucre réduit les risques

Le diabète de type 1 chez les femmes enceintes peut être risqué. Pour elles, comme pour leurs bébés. Durant ces neuf mois de grossesse et de chamboulement, un contrôle continu de la glycémie peut donc être bénéfique. 

Chez les femmes diabétiques enceintes, le contrôle régulier du taux de sucre réduit les risques ratmaner/epictura

  • Publié 29.11.2017 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Contrôler sa glycémie est un enjeu quotidien dans la vie d’une personne diabétique. Et cela le devient encore plus pendant la grossesse. Le corps change, les hormones aussi. Une femme diabétique de type 1 doit surveiller de près son taux de glycémie si elle veut passer sa grossesse dans les meilleures conditions. Et pour éviter des complications chez leur bébé. 

Grossesse sous contrôle

Parmi les complications possibles, une fausse-couche ou des malformations congénitales (cardiaques ou rénales par exemple) chez l’enfant. C’est pour cette raison que les professionnels de santé conseillent aux femmes de planifier leur grossesse. Leur état de santé doit être stable au moins trois mois avant la conception, avec une hémoglobine glyquée, ou HbA1c (qui témoigne de l’équilibre glycémique sur une plus longue période) inférieure à 7%.
Selon une étude publiée dans la revue scientifique et médicale britannique The Lancet, le contrôle continu de la glycémie permettrait justement d’éviter ces complications. 

325 femmes, contrôlées en continu ou non

Pour cela, 325 femmes entre 18 et 40 ans, diabétiques de type 1 et sous insulinothérapie ont participé à l’essai. Elles étaient soit enceintes, soit elles planifiaient de le devenir. L’essai a eu lieu dans 31 hôpitaux de plusieurs pays : Canada, Angleterre, Ecosse, Espagne, Italie, Irlande ou encore Etats-Unis. 
Les participantes ont été tirées au sort pour être réparties en deux groupes strictement comparables. Dans le premier groupe, les femmes bénéficiaient d’un contrôle continu de la glycémie (CGC) associé à un contrôle capillaire (mesure du taux de sucre dans le sang par piqûre). Dans l’autre, elles ne disposaient que du contrôle capillaire. L’essai a duré trois ans, entre 2013 et 2016.

Moins de complications pour le bébé

Les résultats sont majoritairement bénéfiques pour le contrôle continu de la glycémie. Les femmes qui bénéficiaient de ce type de contrôle ont une glycémie plus souvent dans la fourchette des mesures-cible pendant leur grossesse. Tout simplement parce que le contrôle régulier permet d’éviter l’hyperglycémie et l’hypoglycémie. Chez le bébé aussi, les résultats sont positifs. Moins de nourrissons ont été admis en soins intensifs à la naissance. La durée de l’hospitalisation est aussi plus courte. 

Cependant, chez les femmes ayant planifié leur grossesse, le contrôle continu de la glycémie n’apporte apparemment pas plus de bénéfices. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité