Publicité

QUESTION D'ACTU

Le cerveau malade de l'alcool


  • Publié 19.01.2012 à 06h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour la première fois, des chercheurs ont pu voir à l’image ce qui se passe dans le cerveau de gros consommateurs d’alcool ?

En effet, grâce à des techniques d’imagerie très perfectionnée, une équipe de chercheurs de Californie a pu observer pour la première fois en direct ce qui se passe dans le cerveau d’une personne dépendante lorsqu’elle boit un verre d’alcool… Et surtout montrer ce qu’il y a de différent avec un consommateur très occasionnel.

 

Un verre d’alcool chez une personne dépendante ne produit pas les mêmes effets que sur une personne « saine » ?

Oui, les zones du cerveau « activées » par l’alcool étaient différentes chez les personnes dépendantes. Je m’explique : lorsque un adulte boit un verre d’alcool pour fêter une occasion spéciale, l’alcool va activer dans son cerveau un petit groupe de neurones bien spécifiques, le noyau accumbens, qui vont enclencher le mécanisme du plaisir. Mais chez une personne alcoolique, ce n’est plus du tout la même zone qui est activée, c'est le cortex orbito-frontal. Cette expérience montre donc, images à l’appui, que le cerveau d’une personne dépendante ne fonctionne plus de la même manière qu’une personne en bonne santé.

 

Cette expérience permettra-t-elle de découvrir les traitements qui vont guérir de l’alcoolisme ?

Cette étude encourage ceux qui cherchent un traitement pour modifier ou corriger ces mécanismes physiologiques. Mais, attention sur ce sujet-là, il faut tempérer son enthousiasme et ne pas attendre de remède miracle ! Tous les médecins spécialistes le disent : l’alcoolisme est une maladie qui dépend de nombreux facteurs, des facteurs psychologiques, génétiques, ou encore sociologiques… Le principal intérêt de cette étude, c’est de donner un argument supplémentaire pour convaincre que l’alcoolisme est bien une maladie! Ce n’est pas simplement un « problème de volonté », comme on l’entend encore parfois…

 

Donc, il ne faut pas hésiter à aller en parler avec son médecin...

Bien sûr, et d’ailleurs il ne faut pas attendre d’être d’en situation de dépendance pour aborder cette question avec son médecin. L’alcool est un produit toxique pour la santé, même à petite dose. La consommation inappropriée d’alcool est la 2e cause de mortalité précoce évitable en France. Ce n’est pas anodin. Je rappelle qu’une consommation excessive, c’est lorsqu’on dépasse le seuil de trois verres par jour pour un homme et de deux verres par jour pour une femme... D’après les derniers chiffres de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé, 15% des hommes de plus de 40 ans boivent quotidiennement plus de trois verres d’alcool par jour.

 Source :

Alcohol Consumption Induces Endogenous Opioid Release in the Human Orbitofrontal Cortex and Nucleus Accumbens

Jennifer M. Mitchell

(Science Translational Medicine)

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité