Publicité

QUESTION D'ACTU

Sida

VIH : Il infecte délibérément ses partenaires Grindr

Au Royaume-Uni, un coiffeur de 26 ans est accusé d'avoir volontairement transmis le VIH à plusieurs partenaires rencontrés sur Grindr. 

 VIH : Il infecte délibérément ses partenaires Grindr James Folley/Flickr

  • Publié 07.10.2017 à 17h28
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est un procès chargé d’émotions qui s’est ouvert dans la ville côtière de Brighton, au sud de l’Angleterre, cette semaine.

Darryl Rowe, un jeune coiffeur de 26 ans, est accusé d’avoir délibérément transmis le VIH à des partenaires rencontrés via l’application de rencontres pour homosexuels, Grindr.

D’après les informations du quotidien britannique The Guardian, il aurait ainsi dissimulé son état sérologique à ses conquêtes. Plus tard, il leur aurait écrit pour leur révéler la vérité, en se moquant d’eux.

D'Edinburgh à Brighton 

Originaire d’Edinburgh, Rowe est jugé pour avoir infecté quatre hommes avec le virus, mais aussi pour avoir tenté d’en infecter six autres, entre Octobre 2015 et Décembre 2016. Le jeune homme nie pour le moment les faits.

Appelés à témoigner, ses docteurs expliquent que lorsqu’ils lui avaient annoncé qu’il était séropositif en Avril 2015, Rowe avait semblé bien accepter le diagnostic.

Toutefois, l’équipe médicale avait exprimé son inquiétude lorsqu’il avait refusé de se faire vacciner contre plusieurs des maladies qui touchent les personnes infectées par le VIH de manière disproportionnée, comme la pneumonie.

A la même époque, lors d'une discussion avec ses docteurs, Rowe avait par ailleurs assuré qu’il n’aurait plus de relations sexuelles non protégées, afin d’éviter de transmettre le virus, mais il ne s’était ensuite plus jamais présenté à ses rendez-vous médicaux. L’équipe avait perdu sa trace.

Pendant le procès, ses mouvements à partir du printemps 2015 vont être retracés. Il semble déjà que Rowe aurait déménagé à Brighton peu après son diagnostic, et commencé à utiliser Grindr pour rencontrer des hommes vivant dans la region.

Pour le procureur, il évident qu’il s’agit là d’actes prémédités et que Rowe a volontairement infecté ses partenaires. C’est ce qu’il tentera de démontrer tout au long du procès, qui devrait durer six semaines.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité