Publicité

QUESTION D'ACTU

Euthyrox

Levothyrox : 60 000 boîtes de l’ancienne formule ont déjà été vendues

Plusieurs régions se plaignent de ruptures de stock d’Euthyrox, l’ancienne formule du Levothyrox. L’ANSM tente de rassurer.

Levothyrox : 60 000 boîtes de l’ancienne formule ont déjà été vendues CHAMUSSY/SIPA

  • Publié 05.10.2017 à 11h05
  • |
  • |
  • |
  • |


Les patients sous Levothyrox se reportent sur l’ancienne formule. Selon l’Agence du médicament (ANSM), 60 000 boites de l'ancienne formule de Levothyrox ont déjà trouvé preneur depuis lundi. Cela représente la moitié des boîtes (130 000) mises à disposition des patients depuis le début de la semaine.

L'Euthyrox, l’ancienne formule de ce médicament contre les troubles de la thyroïde, est fabriqué par le laboratoire allemand Merck, comme le Lévothyrox. « Il reste donc 70 000 boîtes pour les patients qui vont pouvoir en disposer dans les jours qui viennent », indique l’ANSM, qui assure que les stocks ne sont pas épuisés.

60 000 boîtes en cours d'acheminement

« Il y a un stock de 60 000 boîtes supplémentaires qui pourraient être rendues disponibles d'ici la fin de la semaine », précise l’agence, qui assure travailler « avec le laboratoire Merck pour permettre d'autres approvisionnements d'Euthyrox ».

Plusieurs sources font pourtant état de ruptures de stock d’Euthyrox. Selon Philippe Lance, président du Syndicat des Pharmaciens des Bouches-du-Rhône, les pharmacies de la région Paca sont déjà à court de l’ancienne formule, et les pouvoirs publics ne prévoient pas de réapprovisionnement, explique-t-il sur France 3.

La Voix du Nord cite quant à elle le témoignage de nombreux patients qui se plaignent de ne pas avoir accès à l’ancienne formule, faute de stocks disponibles pour les dosages les plus courants. « Comme les autres pharmaciens, nous avons reçu les boîtes au compte-goutte et, du coup, depuis lundi matin, nous avons dû dire non à une trentaine de patients ! Nous avons relancé notre grossiste, mais il est en rupture », explique ainsi un pharmacien au quotidien régional.

D'autres options à la mi-octobbre

L'agence sanitaire avait recommandé aux médecins de prescrire l'Euthyrox seulement, et en « dernier recours », aux patients qui se plaignent d'effets secondaires persistants (crampes, maux de tête, vertiges, perte de cheveux) qu'ils attribuent au nouveau Levothyrox.

« Dès la 2e quinzaine d'octobre, les patients auront du Levothyrox d'autres marques [médicaments à base du même principe actif, la lévothyroxine] -qui ne s'appellera pas Levothyrox- mais je rappelle à tous les Français que la nouvelle formule est meilleure et plus stable », a déclaré ce mercredi Agnès Buzyn à la presse. La ministre de la Santé incite ceux qui n'ont pas de problème à ne pas changer de médicament.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité