Publicité

QUESTION D'ACTU

Smartphone

Dépression : les applications mobiles aident à la soulager

Les smartphones pourraient devenir un outil de choix pour aider à suivre et à gérer l'humeur, et les symptômes de la dépression.

Dépression : les applications mobiles aident à la soulager AntonioGuillemF/Epictura

  • Publié 25.09.2017 à 16h41
  • |
  • |
  • |
  • |


Elle touche 300 millions de personnes à travers le monde, soit plus d’une sur 25, d’après les estimations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). La dépression est la première cause de morbidité et d’incapacité dans le monde. Et son incidence est en hausse. Elle aurait bondi de 18 % entre 2005 et 2015.

Dans de nombreux pays, l’aide est faible ou inexistante, et même dans les pays à plus hauts revenus, seuls 50 % des malades seraient traités. En mars dernier, le Dr Margaret Chan, alors directrice de l’OMS, a appelé tous les pays à repenser leur approche en matière de santé mentale.

Des chercheurs de l’Institut national de médecine complémentaire australien (NICM) ont peut-être trouvé un outil intéressant : le smartphone. Une étude qu’ils ont menée montre qu’il peut être utile pour suivre, comprendre et prendre en charge la dépression.

Un outil répandu

Les spécialistes australiens, dont l’article est paru dans la revue World Psychiatry, ont effectué une revue de littérature sur 18 études solides, qui évaluaient l’utilité de 22 applications d’accompagnement des maladies mentales. Ensemble, elles fournissent des données pour 3 400 personnes âgées de 18 à 59 ans souffrant de symptômes mentaux incluant la dépression, légère, modérée et majeure, les désordres bipolaires, l’anxiété et l’insomnie.

« La majorité des personnes vivant dans les pays développés ont des smartphones, y compris les plus jeunes, qui sont de plus en plus touchés par la dépression, rappelle Joseph Firth, chercheur en psychologie à la Western Sydney University (Australie), auteur principal de l’étude. Grâce aux avancées technologiques rapides dans le domaine, ces appareils pourraient, à terme, fournir des traitements efficaces contre la dépression, de manière instantanément accessible, et très efficace. Ce qui réduirait le fardeau économique et social de cette affection. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Tout est bon

Les applications pourraient être envisagées dans une approche intégrative de la médecine. « [Elles] se sont révélées particulièrement utiles pour améliorer le moral et attaquer les symptômes chez ces patients », ajoute le Pr Jerome Sarris, co-auteur et directeur du NICM.

Il s’agit ensuite de savoir quelle application fonctionne le mieux. Les chercheurs n’ont pas observé de différence significative d’efficacité entre les applications testées, qu’elles reprennent les principes de la pleine conscience, des thérapies cognitivo-comportementales, ou des programmes de suivi de l’humeur. Les applications qui tirent leur épingle du jeu sont celles qui ne font pas appel à un référent médical : les utilisateurs étaient mieux quand ils géraient leur maladie seuls, avec leur smartphone.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité