Publicité

QUESTION D'ACTU

De longue durée

Consultations médicales : de nouveaux tarifs au 1er novembre

Comme le prévoit la nouvelle convention médicale, les médecins pourront facturer leur consultation en fonction de sa complexité. 

Consultations médicales : de nouveaux tarifs au 1er novembre DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 14.09.2017 à 12h19
  • |
  • |
  • |
  • |


Les tarifs chez le médecin changent à partir du 1er novembre 2017. Cette nouvelle grille négociée âprement par les syndicats de médecins libéraux définit des consultations dites « complexes » facturées à 46 euros et « très complexes » fixées à 60 euros. Les détails viennent d’être publiés au Journal Officiel le 12 septembre dernier.

Les consultations cotées à 46 euros portent par exemple sur le suivi des enfants de 3 à 12 ans à risque avéré d’obésité par le médecin traitant (généraliste ou pédiatre). Elle pourra être réalisée deux fois par an et par patient.
De même, la première consultation contraception et prévention pour des jeunes filles de 15 à 18 ans sera facturée 46 euros par le médecin généraliste, le gynécologue ou le pédiatre. Ces spécialistes de l’enfant pourront également majorer les consultations des nourrissons entre leur sortie de la maternité et leur 28e jour.


Une quinzaine de majorations

La nouvelle convention médicale prévoit également une majoration de 16 euros pour la prise en charge d’un couple stérile, d’asthme ou encore d’une maladie oculaire grave. L’arrêté décrit une quinzaine de cas qui permettront de revaloriser ces consultations complexes. Dans ce cas, les praticiens pourront demander à leur patient de régler 62 euros.

Les consultations très complexes fixées à 60 euros concernent, quant à elles, des rendez-vous plus longs et difficiles. C’est notamment le cas du suivi par le pédiatre des enfants de moins de 7 ans nés grands prématurés, ou les enfants atteints de maladies congénitales graves. Ces consultations désignent aussi l’annonce d’un cancer ou d’une maladie neurodégénérative.


Des visites facturées à 70 euros

Enfin, l’arrêté précise que les visites longues au domicile des patients atteints de la maladie d’Alzheimer ou une autre pathologie neurodégénérative sera elle aussi revalorisée, passant de 56 à 70 euros. Le médecin traitant pourra réaliser cette consultation 3 fois par an et par patient.

L’arrivée de ces nouveaux tarifs ne s’accompagnent pas de modification des taux de remboursement. L’Assurance maladie continuera à prendre en charge 70 % du montant de la consultation. Les patients en affection de longue durée (ALD) sont, eux, pris en charge à 100 %.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité