Publicité

QUESTION D'ACTU

Mode de vie

Cancer colorectal : près de la moitié des cas seraient évitables

Par l’alimentation et l’activité physique, il serait possible de réduire de 47 % le nombre de cancers colorectaux, d’après un rapport américain.

Cancer colorectal : près de la moitié des cas seraient évitables fotomem/Epictura

  • Publié 13.09.2017 à 14h36
  • |
  • |
  • |
  • |


Avec plus de 40 000 nouveaux cas dépistés par an en France, le cancer colorectal est le 3e cancer le plus fréquent chez l’homme, et le 2e chez la femme. Même si la mortalité a fortement diminué depuis les années 1980 grâce au dépistage et aux progrès des traitements, il tue encore près de 18 000 personnes chaque année.

Il serait pourtant possible de réduire significativement son incidence, d’après l’Americain Institute for Cancer Research (AICR). L’organisation a mené une méta-analyse de 99 études portant sur près de 30 millions de personnes – dont plus de 250 000 ont développé un cancer colorectal. Les chercheurs estiment qu'en respectant quelques consignes nutritionnelles, et en pratiquant une activité physique régulière, 47 % de ces cancers pourraient être évités.

« Le cancer colorectal est l’un des cancers les plus communs. Mais ce rapport montre qu’il y a beaucoup de choses qu’il est possible de faire pour réduire drastiquement le risque, résume le Dr Edward Giovannucci, professeur de nutrition et d’épidémiologie à l’université d’Harvard (États-Unis), et auteur principal du rapport. Les résultats de ce rapport sont solides et clairs : le régime alimentaire et le style de vie jouent un rôle crucial dans le cancer colorectal. »

Moins de viande rouge, plus de céréales complètes

Quels sont précisément les facteurs sur lesquels il est possible d’agir ? L’alimentation est primordiale. Elle doit être équilibrée : l’obésité est un facteur de risque important. Des produits sont aussi à limiter : la viande transformée (fumée, conservée, charcuterie, saucisses…) et l’alcool (à partir de deux verres par jour) augmentent le risque. L’excès de viande rouge aussi.

D’autres, à l’inverse, font baisser ce risque : en priorité, les céréales complètes. Environ 90 g par jour suffiraient à le diminuer de 17 %. Les aliments contenant des fibres et les produits laitiers sont également bénéfiques.

Quelques associations plus faibles ont été trouvées : la consommation de poisson par exemple, ou encore de produits contenant de la vitamine C ou de la vitamine D. Une faible consommation de fruits et légumes (moins de 100 g par jour) pourrait en revanche augmenter le risque.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Mangez, bougez

Mais le facteur le plus impactant reste l’activité physique. Que ce soit dans la vie de tous les jours, en marchant pour aller au travail, en faisant son ménage, ou en pratiquant une activité sportive : tout compte, même l’activité modérée !

En plus, les mesures qui pourraient être prises ne sont pas vaines. « Beaucoup d’actes préventifs du cancer colorectal sont également bénéfiques pour la santé en général », souligne le Dr Giovannucci.

« En remplaçant quelques céréales raffinées par des céréales complètes et en mangeant des fruits, des légumes et des pois, vous aurez une alimentation riche en composés protecteurs contre le cancer qui, en plus, vous aideront à maintenir un poids de forme, crucial pour faire baisser le risque », ajoute Alice Bender, directrice des programmes de nutrition à l’AICR.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité