Publicité

QUESTION D'ACTU

Couchage sur le dos

Mort subite du nourrisson : des recommandations encore négligées

Le couchage sur le dos est recommandé depuis 1994. Mais encore aujourd'hui, des parents ne suivent pas ces recommandations. 

Mort subite du nourrisson : des recommandations encore négligées Bruno135/epictura

  • Publié 22.08.2017 à 13h53
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour bien dormir, bébé doit être couché sur le dos. Ce message de prévention de la mort inattendue du nourrisson est relayé depuis plus deux décennies dans de nombreux pays. Et pourtant, aux Etats-Unis, seulement 4 mères sur 10 suivent ce conseil, selon une étude publiée dans la revue Pediatrics.

Cette position de couchage a été recommandée aux parents en 1994. Elle a permis de faire chuter le nombre de décès de manière spectaculaire. De 1 300 décès par an, la France recense désormais 500 morts inattendues du nourrisson ces dernières années.

Mais depuis les années 2000, ce chiffre stagne et la mort subite du nourrisson reste la première cause de mortalité entre un mois et un an. Pour les chercheurs des universités de Boston et de Yale (Etats-Unis), le manque de sensibilisation des parents en est la cause.
En interrogeant 3 200 mères, ils se sont aperçus que plus de trois quarts d’entre elles placent « généralement » leur nourrisson sur le dos pour dormir. Mais seulement 43 % savent pourquoi elles le font. Résultat : les enfants sont parfois couchés sur le ventre ou sur le côté et risquent ainsi de s’étouffer dans leur sommeil.


Désinformation

Car « l’intention ne correspond pas toujours à la pratique », note Eve Colson, professeur de pédiatrie à l’université de Yale et responsable des travaux. Alors que les parents veulent bien faire, ils ne suivent pas toujours les recommandations émises par les médecins. Ils écoutent en priorité leurs mères ou grands-mères qui leur assurent que l’enfant dort mieux sur le ventre, notent les auteurs. Les jeunes parents rapportent également être perdus entre les affirmations des médecins et ce qu’ils peuvent lire dans les magazines ou entendre autour d’eux.

Le récent débat autour de la plagiocéphalie – ou syndrome de la tête plate – l’illustre bien. Inquiète de la recrudescence du nombre d’enfants atteints de ce syndrome sans gravité, l’association de patients le LIEN a dénoncé la position de couchage dorsale.

Une mise en cause qui préoccupe les pédiatres. Ces derniers soulignent que ce mode de couchage a permis de réduire de 80 % les décès par mort subite. Ils ont profité de l’occasion pour rappeler aux parents que les couvertures épaisses, les oreillers, les tours de lit et autres accessoires sont à bannir dans le berceau de l’enfant pour limiter les risques de mort subite. Coucher à même son matelas dans sa turbulette à une température ambiante de 19 °C, voilà tout ce dont il a besoin pour faire une bonne nuit.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité