Publicité

QUESTION D'ACTU

Congrès de l'IAS 2017

VIH : la PrEP à la demande démontre son efficacité

L’étude française IPERGAY montre l’efficacité de la PrEP à la demande chez les patients à haut risque ayant des rapports sexuels peu fréquents.

VIH : la PrEP à la demande démontre son efficacité Jeff Chiu/AP/SIPA

  • Publié 27.07.2017 à 18h13
  • |
  • |
  • |
  • |


Le Congrès de l’International AIDS Society a eu lieu du 23 au 26 juillet au Palais des congrès de Paris. Il a été l’occasion de présenter les dernières avancées en termes de traitement, et sur l’avenir possible de la prévention.

De nouveaux résultats de l’étude ANRS IPERGAY, présentés par le Dr Guillemette Antoni, confirment le bénéfice de la PrEP mais cette fois chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) de façon peu fréquente (5 rapports par mois).

97 % d'efficacité

La PrEP (Prophylaxie Pré-exposition) est l’une des avancées les plus marquantes de ces dernières années. Parfois décriée car soupconnée par certains de favoriser les pratiques à risque, elle n’en reste pas moins aujourd’hui un pilier de l’arsenal préventif à la disposition des médecins.

Ce traitement anti-rétroviral préventif contre l’infection au VIH, destiné aux populations à risque, consiste en la prise de Truvada® par voie orale. Son but est d’empêcher le VIH d’infecter les cellules de l’organisme en bloquant sa réplication et la pénétration dans les cellules.

Son efficacité dans les études varie de 86 à 99 %. L’étude française IPERGAY vient de montrer, dans des résultats publiés le 24 juillet 2017, une efficacité de 97 % pour la prise à la demande.

La prise du traitement à la demande permet dans cet essai randomisé une efficacité de 100 % (6 contaminations dans le groupe placebo versus 0).

"Révolution"

« Il y a une vraie prise de conscience qu’il y a là une révolution dans la prévention et qu’il faut y mettre les moyens », s'est réjoui le Pr Jean-Michel Molina, lors de la présentation de ces résultats. Il a souligné que « la PrEP  est un mode très efficace de prévention » venant en complément du préservatif.

Seule une information large des populations à risque permettra d’intégrer cet outil dans l’arsenal existant afin de diminuer l’évolution de l’épidémie. Le Pr Molina a par ailleurs rappelé que cette nouvelle option associée au suivi médical régulier qu’elle impose n’augmente pas le risque d’IST. La PrEP pourrait au contraire le réduire, comme cela a déjà été observé en Grande-Bretagne.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

La PrEP en pratique

Le Truvada® peut être prescrit par un médecin spécialiste dans le cadre d’une Autorisation de Mise sur le Marché pour son indication en PrEP depuis mars 2017. Un renouvellement par le médecin généraliste est ensuite possible.

Deux schémas de prescription existent :

  • En continu, un comprimé de Truvada® toutes les 24 h ;
  • A la demande, 1 prise entre 24 h et 2 h avant un rapport sexuel puis toutes les 24 h tant que l’activité sexuelle se poursuit. Si l’activité sexuelle s’arrête, un comprimé doit être pris 24 h, puis 48 h, après la prise précédant le rapport. Si aucun comprimé n’a été pris dans les 7 derniers jours, la première prise doit alors en comporter deux pour améliorer l’efficacité préventive.

L’efficacité de ce traitement est obtenue au bout de 7 jours de prise continue pour les HSH, et de 21 jours pour les femmes. En effet, le médicament met plus de temps à pénétrer les tissus vaginaux.
Pour la prise à la demande, cette efficacité préventive est obtenue dès lors que 2 comprimés sont pris au plus tard deux heures avant le rapport sexuel.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité