Publicité

QUESTION D'ACTU

Suivi de 75 000 personnes

Alimentation : petits changements, grands bénéfices

En améliorant légèrement son régime alimentaire, il est possible d’en tirer de grands bénéfices sur la santé, d’après une étude américaine.

Alimentation : petits changements, grands bénéfices Laura/Flickr

  • Publié 17.07.2017 à 12h21
  • |
  • |
  • |
  • |


Mangez moins gras, moins salé, moins sucré, cinq fruits et légumes par jour, des brocolis, des oléagineux, buvez du jus de canneberge et un peu de café… Les recommandations nutritionnelles pour protéger sa santé n’en finissent plus, et il est facile de s’y perdre.

Manger sain pourrait finalement être plus accessible que cela. Des chercheurs de l’école de santé publique de Harvard (États-Unis) ont en effet montré que de petits changements d’alimentation bien pensés pouvaient suffire à améliorer de manière significative l’impact santé des repas.

Baisse de la mortalité

Ils ont étudié les effets de modifications du régime alimentaire sur la survie de près de 75 000 personnes, dont l’alimentation a été analysée pendant 12 ans, et la santé 12 ans supplémentaires. La qualité de l’alimentation a été évaluée par trois méthodes différentes, qui fournissent un score « santé ».

Les chercheurs d’Harvard ont alors observé qu’une légère amélioration de ces scores suffisait à procurer des gains substantiels : pour une hausse de 20 points (sur 100), la mortalité pendant l’étude était réduite de 8 à 17 %. À l’inverse, une baisse identique était associée à une hausse de la mortalité de 6 à 12 %.

« Notre étude montre qu’une amélioration modeste de la qualité du régime alimentaire pouvait influencer significativement le risque de mortalité, et inversement », résume Mercedes Sotos-Prieto, épidémiologiste spécialiste de la nutrition, et auteure principale de l’étude.

Une portion à changer

Une hausse de 20 points, cela peut paraître beaucoup. Mais en réalité, il suffirait de remplacer une portion quotidienne de viande ou de charcuterie par une portion de légumes ou de fruits à coque pour les atteindre.

« Nos résultats soulignent les bénéfices à long terme sur la santé d’une amélioration de la qualité du régime alimentaire, d’après Frank Hu, professeur de nutrition à Harvard, et l’un des auteurs de l’étude. Ils mettent aussi en lumière l’importance de tendances globales de régime, plutôt que celle des ingrédients en particulier. Il n’y a donc pas de régime bon-pour-tous ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité