Publicité

QUESTION D'ACTU

Food and Drug Administration

Cosmétiques : le nombre de plaintes a doublé aux Etats-Unis

En 2016, plus de 1 500 plaintes ont été enregistrées par la FDA contre des produits cosmétiques. Le nombre a doublé en un an.

Cosmétiques : le nombre de plaintes a doublé aux Etats-Unis ttatty/Epictura

  • Publié 28.06.2017 à 11h41
  • |
  • |
  • |
  • |


Les produits cosmétiques ne sont pas régulés aux États-Unis. Chacun consomme donc à ses risques et périls. Et visiblement, beaucoup d’Américains ne sont pas satisfaits. Les effets indésirables sont légion, et les plaintes contre les fabricants se multiplient.

Une étude publiée dans la revue JAMA Internal Medicine rapporte une explosion du nombre de ces plaintes. En tout, 5 144 d’entre elles ont été enregistrées entre 2004 et 2016 par la Food and Drug Administration (FDA), l’autorité sanitaire américaine. Cela représente environ 400 plaintes par an.
Mais depuis deux ans, elles affluent. En 2015, 706 ont été reçues à la FDA, et le chiffre a doublé en 2016 (1 591).
Les soins capillaires sont ceux qui posent le plus de problèmes, avec 1 805 plaintes enregistrées. Viennent ensuite les produits pour la peau (1 148) et pour les tatouages (388).

Les problèmes les plus sérieux ont été rapportés sur des produits pour bébés, d’hygiène intime, les produits capillaires, notamment les colorations.

Pas de régulation

Face à ces nombreux incidents, les chercheurs déplorent le manque de régulation. Les produits sont mis sur le marché, et la FDA peut éventuellement ouvrir une enquête en cas de plaintes répétées. C’est ce qui s’était passé pour les entreprises Chaz Dean et Guthy Renker LLC, après réception de 127 plaintes pour des atteintes du cuir chevelu causées par des produits capillaires.
En France, la mise sur le marché d’un produit cosmétique doit être validée par la répression des fraudes (DGCCRF) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Plaintes cachées

L’enquête de l’agence sanitaire avait révélé qu’en réalité, les fabricants avaient déjà reçu plus de 20 000 plaintes sur les produits concernés, pour des irritations également, mais aussi pour des alopécies (chutes de cheveux) partielles ou totales !

En 2014, une amélioration de la législation avait été discutée conjointement entre la FDA et les industriels pour augmenter la sécurité des produits cosmétiques. Mais le projet de loi, rédigé par les représentants des fabricants, ne correspondait pas aux résultats des discussions. La FDA avait exprimé sa « profonde déception » dans une lettre ouverte adressée au lobby des cosmétiques.

Face à cette recrudescence des plaintes, le bras de fer pourrait bien reprendre.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité