Publicité

QUESTION D'ACTU

Perturbateur endocrinien

Savons, dentifrices : 200 scientifiques dénoncent le triclosan

Le triclosan et le triclocarban, présents dans les produits courants, représentent une menace pour la santé humaine et pour l’environnement.

Savons, dentifrices : 200 scientifiques dénoncent le triclosan BravissimoS/epictura

  • Publié 22.06.2017 à 17h47
  • |
  • |
  • |
  • |


Comment faire comprendre aux industriels que les consommateurs se lassent d’être intoxiqués par les produits qu’ils utilisent au quotidien – hygiéniques, cosmétiques, textiles, et tant d’autres ? Pour forcer à la prise de conscience, et surtout à l’action, 206 scientifiques de 19 pays ont signé la « Déclaration de Florence sur le triclosan et le triclocarban », publiée dans le journal Environmental Health Perspectives. Ils appellent la communauté internationale à limiter les quantités de ces deux perturbateurs endocriniens et à jouer la carte de la transparence sur les produits qui en contiennent.

Les auteurs de cet appel remettent directement en cause les bienfaits supposés de ces deux substances chimiques, contenues dans les savons, les dentifrices, mais aussi le maquillage, les chaussures, les vêtements de sport… Le triclosan et le triclocarban ont en effet été utilisés pendant des décennies pour leurs propriétés antimicrobiennes, mais les risques excèderaient largement les bénéfices, selon ces scientifiques qui évoquent un « coup marketing ».

A la mode

Les substances persistent dans l’environnement, les terres, les eaux, la faune et la flore de la planète. Ils perturbent le système hormonal et reproductif des animaux et sont soupçonnés d’être tout aussi toxiques pour l’homme. On le retrouve dans le lait maternel des femmes dans tous les pays du monde.

Et pour cause : le triclosan, c’était LE produit à la mode industrielle dans la deuxième partie du XXe siècle. Mais au fil des années, les connaissances se sont accumulées sur ses effets délétères, sa toxicité sur les fœtus, sa propension à induire des plus petits poids de naissance, des naissances prématurées, des boîtes crâniennes à circonférence réduite. Le triclosan est également soupçonné d’être lié à des allergies et à l’aggravation de l’asthme, surtout chez les enfants.

Insuffisances réglementaires

En Europe, la Commission a restreint en 2014 les teneurs en triclosan, limitées à 0,3 % dans les dentifrices, les savons pour les mains, les gels-douche, les déodorants, les poudres pour le visage et les fonds de teint, et à 0,2 % pour les bains de bouche.

Insuffisant, selon les signataires de l’appel, qui exigent des Etats des mesures beaucoup plus ambitieuses, ainsi qu’une information transparente représentée par une étiquette sur les produits contenant du triclosan et du triclocarban, indiquant clairement les risques.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité