Publicité

QUESTION D'ACTU

Coups de soleil, bronzage…

Crèmes solaires : comment choisir les bons produits

A l'aube de l'été, les supermarchés se remplissent de crèmes solaires. Indice, logo, couleur de peau... Quelques pistes pour choisir la protection adaptée.

Crèmes solaires : comment choisir les bons produits d.travnikov/epictura

  • Publié 11.06.2017 à 17h08
  • |
  • |
  • |
  • |


Sept Français sur dix utilisent régulièrement des protections contre les rayons du soleil. L’été approchant, les étalages des supermarchés se garnissent des crèmes, huiles et sprays de différentes marques.

Mais entre les arguments commerciaux et ceux qui sont réglementés, il peut être difficile de s'y retrouver. Pourquoidocteur fait le point sur les informations-clés au moment de choisir son écran solaire.

Plusieurs types de peau

Avant de choisir sa crème, il est nécessaire de comprendre pourquoi se protéger du soleil est nécessaire. L’astre émet plusieurs types de rayonnements, dont certains présentent un danger pour la peau.

Les UVA et les UVB, par exemple, sont à l’origine des coups de soleil. Ils pénètrent la peau et peuvent alors occasionner des dégâts au niveau des cellules et de l’ADN. C’est de cette manière que les cancers cutanés se développent. Les rayonnements dits infrarouges sont également dangereux, car ils pénètrent encore plus profondément la peau.

En fonction du phototype, la vulnérabilité face au soleil est plus ou moins forte. Les personnes de type 1, de peau blanche laiteuse et bronzant difficilement, doivent être particulièrement prudentes. Celles de phototype 4, qui prennent facilement des couleurs au soleil et brûlent peu, peuvent appliquer la crème moins souvent.


Source : Agence nationale de sécurité du médicament

Un indice et un logo à surveiller

Ces informations sont importantes car elles permettent d’adapter sa protection solaire. Les peaux les plus sensibles devront ainsi choisir une très haute protection. Cela se traduit par deux éléments : le facteur de protection solaire (SPF), sous la forme d’indice, et les filtres contre les UVA, sous la forme d’un logo.

L’indice SPF exprime le facteur de multiplication du temps qui s’écoule avant l’apparition d’un coup de soleil. Pour un individu à la peau claire, 10 minutes sont nécessaires avant que la peau ne rougisse. Un indice de 15 confère donc une protection de 150 minutes. Le filtre contre les UVA est également régulé : il doit correspondre, au minimum, à un tiers du SPF. Le symbole « UVA » est alors encerclé.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Des renouvellements fréquents

Le phototype permet aussi de savoir quand renouveler l’application de sa crème, en fonction de l’indice et du type d’ensoleillement. Plus la peau est claire, plus l’écran solaire doit être appliqué fréquemment.

De manière générale, il est recommandé de remettre de la crème toutes les deux heures et après chaque bain, en piscine ou en eau salée. Le syndicat national des dermatologues-vénérologues (SNDV) recommande, en outre, de bien s’essuyer après chaque baignade, afin d’éviter l’effet réfléchissant des gouttelettes d'eau.

Privilégier les vêtements

Mais les crèmes solaires ne font pas tout, c’est pourquoi des mesures de protection supplémentaires sont vivement conseillées. Les Français sont ainsi invités à ne pas s’exposer aux rayons du soleil entre 12 et 16 heures, et de ne pas faire bronzette plus d’une heure par jour. Au-delà de cette limite, les mélanocytes ne produiront pas plus de pigments, et le bronzage ne sera donc pas plus intense.

Se montrer particulièrement prudent en cas de couverture nuageuse ou de vent frais est nécessaire : le risque de coup de soleil est plus élevé car la sensation de chaleur est réduite. Enfin, porter des vêtements pour se protéger du soleil est préférable, ce qui inclut une casquette et des lunettes.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité