Publicité

QUESTION D'ACTU

E-santé

Cancer : signaler ses symptômes sur internet améliore les chances de survie

Une étude présenté au congrès international de l'ASCO a montré des résultats surprenants et un impact plus important que la plupart des médicaments.

Cancer : signaler ses symptômes sur internet améliore les chances de survie photographee.eu

  • Publié 05.06.2017 à 13h31
  • |
  • |
  • |
  • |


C'est une découverte importante pour le traitement du cancer et la gestion des souffrances qui lui sont associées. Une étude qui incitait les patients a signalé - via un site internet - leurs symptômes comme les nausées ou les fatigues a montré une amélioration surprise du taux de survie de près de 6 mois, un impact plus important que la plupart des médicaments.

Cette étude, réalisée sur 766 patients, montre qu'un outil aussi simple que cette interface sur Internet qui permet aux patients de signaler leurs symptômes en temps réel, envoyant ainsi des alertes à leurs médecin, peut avoir des bénéfices majeur, y compris sur la durée de vie des patients atteints de cancers métastatiques. Ainsi cette expérience a montré que les patients qui signalaient régulièrement leurs symptômes à leur médecin tout en étant traité par chimiothérapie vivaient en moyenne 5 mois de plus que ceux qui n'utilisaient pas ce service.

Soulager la souffrance et améliorer la survie

« Les patients qui font une chimiothérapie souffrent souvent de symptômes sévères, mais les médecins et les infirmières n'en ont pas connaissance dans près de la moitié des cas », explique le docteur Ethan M. Basch, l'auteur principal de l'étude, et professeur de médecine au Lineberger Comprehensive Cancer Center de l'université de Caroline du nord. Cette étude montre qu'utiliser un système simple de signalement de symptômes entraîne la mise en place de procédures pour soulager la souffrance de ces patients et améliorent leurs résultats ».

Une version précédente de la même étude avait déjà montré que l'outil de signalement était associé à une meilleur qualité de vie et des visites aux urgences ou des hospitalisation moins nombreuses. En comparaison avec les patients qui recevaient un soin classique (c'est-à-dire sans système de signalement de symptômes), les patients de l'étude étaient également capables de supporter la chimiothérapie plus longtemps.

Des améliorations meilleures que certains médicaments

Les améliorations en terme de survie peuvent sembler modestes mais elles sont pourtant plus importantes que les effets de plusieurs médicaments utilisés spécifiquement contre le cancer métastatique, a précisé le Dr Basch.

« Les technologies en ligne ont transformé notre manière de communiquer dans pratiquement tous les aspects de nos vies, et maintenant nous voyons qu'elles permettent aux patients de jouer un rôle actif dans leur parcours de soin et surtout de rentrer en contact direct avec leur soignant », analyse  le docteur Harold J. Burstein, expert pour l'American Society of Clinical Oncology dont la conférence annuelle à Chicago a accueilli les révélations de cette étude.

Ces découvertes sont en train d'être testées dans le cadre d'une étude clinique plus importante, avec une version améliorée du logiciel, à présent accessible sur ordinateur et sur smartphone.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité